Arrivée d'un attaquant de puissance

Les Marquis bougent

Les Marquis ont fait l'acquisition de Jean-Sébastien Bérubé... ((Courtoisie))

Agrandir

Les Marquis ont fait l'acquisition de Jean-Sébastien Bérubé de la formation de Rivière-du-Loup.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

(Chicoutimi) Quelques heures avant la fin de la période ouverte aux transactions dans la Ligue nord-américaine de hockey, les Marquis de Jonquière ont mis la main sur un jeune attaquant de puissance, lundi. Ils ont obtenu les services de Jean-Sébastien Bérubé en cédant aux 3 L de Rivière-du-Loup Samuel Lévesque, Olivier Picard et des considérations futures.

Celles-ci sont associées à un élément qui a aidé les Marquis à réaliser l'échange. Bérubé s'est récemment blessé à une main et son absence devrait durer environ quatre semaines. Les considérations futures prendront la forme d'un choix au repêchage qui sera déterminé par la date de son retour au jeu.

Âgé de 24 ans, Bérubé est un hockeyeur de 6'3'' et 215 livres. À ses 27 premiers matchs de la saison, il a amassé douze buts et 18 mentions d'assistance. Le grand manitou des Marquis, Dean Lygitsakos, assure qu'il avait les yeux sur lui depuis longtemps.

«Ça fait plus d'un an que je suis sur sa trace et je suis extrêmement satisfait de son acquisition, a signalé l'entraîneur et directeur-gérant des Marquis. J'ai été très insistant auprès de Denis Dumont (directeur général des 3L). Lorsqu'il s'est blessé, la semaine dernière, j'ai fait une ultime tentative et elle a porté fruit. C'est le seul joueur pour lequel nous étions prêts à autant donner. Il sera un atout indéniable pour les séries.

«Il est évident que nous préférerions qu'il puisse jouer dès maintenant, il n'aurait pas été disponible s'il n'était pas blessé. On va l'attendre, on sera patient, puisque nous sommes convaincus qu'il sera un facteur déterminant dans notre quête pour marquer l'histoire.»

Après avoir souligné le respect qui a marqué les négociations entre les deux organisations, Dean Lygitsakos a noté qu'il voit partir avec regret Lévesque et Picard. Le premier a récemment quitté l'équipe de Témiscouata, du circuit de hockey senior Roger-Lizotte, et il souhaitait effectuer un retour avec les Marquis. Cet élément a aussi contribué à la réalisation de la transaction.

«J'étais extrêmement ravi quand j'ai su que Lévesque avait quitté le Témiscouata pour revenir avec nous, a indiqué Lygitsakos, qui a remercié le hockeyeur pour sa contribution aux succès des Marquis pendant deux saisons. Quand ça s'est su, les équipes ont appelé en masse pour avoir ses services. L'effet boule de neige m'a permis d'acquérir un gars comme Bérubé. Je n'avais pas prévu de l'échanger, mais son retour dans la LNAH a fait augmenter sa valeur. Il a gagné deux coupes avec nous, mais il méritait mieux que d'être un réserviste à Jonquière.»

Dans le cas de Picard, Lygitsakos assure qu'il aimait la qualité de son jeu, mais le défenseur avait demandé un changement de décor parce qu'il était insatisfait de son utilisation.

«Plusieurs équipes étaient intéressées à ses services et je lui avais promis de l'échanger avant la date limite», a précisé Lygitsakos.

Cette limite a été fixée à 20h, ce soir. Il n'est pas impossible que les Marquis bougent encore d'ici là puisque Lygitsakos a encore d'autres plats sur le feu.

Autres transactions

Au moins deux autres transactions ont été conclues dans la LNAH au cours des dernières heures. Les Éperviers de Sorel-Tracy ont cédé Sébastien Laferrière, Olivier Daunais, et deux choix au prochain repêchage (7e et 10e) aux Prédateurs de Laval en retour de David Lacroix, Vincent Arseneau et un premier tour.

Les Prédateurs ont aussi obtenu les droits sur Olivier Fillion en passant un marché avec les River Kings de Cornwall.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer