Défaite difficile à encaisser

Il y a des défaites plus difficiles à... ((Photo Michel Tremblay))

Agrandir

Il y a des défaites plus difficiles à encaisser. Celle des Marquis de Jonquière par la marque de 4-3 en fusillade aux mains de l'Isothermic de Thetford Mines en fait partie.

(Photo Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne St-Pierre
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) Il y a des défaites plus difficiles à encaisser. Celle des Marquis de Jonquière par la marque de 4-3 en fusillade aux mains de l'Isothermic de Thetford Mines en fait partie. Car les hommes de Dean Lygitsakos ont vraiment dû puiser au fin fond de leurs ressources pour tenter d'offrir une victoire aux 1392 spectateurs présents au Palais des sports. Malheureusement, leurs efforts n'ont pas été récompensés et ils ont dû se contenter d'un point.

Dans la tête de l'entraîneur, ce n'est que partie remise. Un autre chapitre de la rivalité entre les deux formations finalistes du printemps s'écrira dès samedi prochain, à Thetford Mines.

«C'est décevant pour nous en ce sens qu'on méritait un meilleur sort», concède le pilote des Marquis, nullement déçus de la tenue des siens cependant. «Ils savent qu'ils ont volé deux points et qu'on était à court d'effectifs, mais pour nous, c'est positif. J'aurais aimé ramasser les deux points pour le classement, mais en ce qui concerne mon évaluation, j'ai vu de très belles choses ce soir, a indiqué Lygitsakos, qui a bien hâte de renouer avec l'ennemi le week-end prochain.

Pour lui, l'important était de passer le message à ceux qu'ils ont vaincus en grande finale du circuit Godin en mai dernier.

Hier, Lygitsakos a dû composer avec une défensive réduite à quatre joueurs, ce qui a mené à des remaniements constants et à une surutilisation de certains effectifs.

«Notre équipe a généré des chances et on a terminé nos mises en échec, mais il faut comprendre que notre objectif était de leur lancer le message. On les a dominés physiquement et ça a un prix, mais on s'assume.» D'ailleurs, le pilote des Marquis se promet de profiter de la profondeur de son équipe pour aller rendre la politesse à Thetford samedi prochain.

Débuts tumultueux

De fait, la saison estivale n'a pas permis d'atténuer la rivalité entre les deux formations et les deux premières périodes ont été tumultueuses. Dès les premières minutes de jeu, Jean-Michel Bolduc a décidé de régler ses comptes avec Maxime Villemaire. Jugé comme agresseur, Bolduc a quitté et écopera d'une suspension automatique d'un match.

Fort de cet avantage numérique, les visiteurs en ont profité pour prendre les devants 1-0 sur un tir de Nicolas Corbeil. Deux autres combats ont ensuite éclaté à travers une mêlée, l'un entre Tommy Bolduc qui avait une grosse bouchée à prendre en défiant Alex Penner, et l'autre entre Olivier Croteau et Christopher Losier.

L'as marqueur Hugo Carpentier a montré de quel bois se chauffaient les Marquis, s'emparant de la rondelle dès la mise en jeu pour filer à toute vitesse vers le cerbère Gabriel Girard qui n'a pu le contrer.

Puis, avec moins de trois minutes à faire au premier tiers, Simon Courcelles a trompé la vigilance de Pier-Olivier Pelletier pour redonner une avance de 2-1 aux visiteurs.

Comme un malheur n'arrive jamais seul, la défensive des locaux a été éprouvée en première puisqu'en plus de Bolduc, Nicolas Marcotte s'est blessé et n'est pas revenu au jeu.

Toutefois, les Marquis sont revenus du vestiaire gonflés à bloc. À peine 30 secondes se sont écoulées que Yannick Riendeau a créé l'égalité avec la complicité Michaël Novosad et Francis Charette. Deux minutes plus tard, Carpentier a enfilé son deuxième du match sur des passes de Penner et J.P. Corsi.

Malheureusement, les Marquis ont dû composer avec des effectifs plus que restreints en troisième, forçant les entraîneurs à remanier les trios du mieux qu'ils pouvaient. Encore une fois, les pénalités sont venues gâcher la mince avance des Marquis. Profitant d'un avantage numérique, Keven Veilleux a profité de la mise en jeu dans le territoire jonquiérois pour créer l'égalité.

Malgré tout, la poignée de soldats de Lygitsakos a bien tenté de reprendre les devants, mais en vain. En prolongation, ils ont tenu les partisans en haleine lorsqu'ils ont bourdonné dans la zone adverse. Le suspense a augmenté quand les Marquis ont profité d'un avantage numérique en toute fin de supplémentaire, mais encore là, Girard n'a pas cédé.

Le cerbère de l'Isothermic a poursuivi sur sa lancée en tirs de barrage, bloquant les tirs de Riendeau, Corsi et de Dominic Léveillé. Du côté de l'Isothermic, Keven Veilleux, auteur du but égalisateur, a donné une raison de plus aux partisans des Marquis de le détester en étant le seul à déjouer Pelletier pour permettre aux siens de se sauver avec les deux points. Malgré leur point, les Marquis n'ont plus qu'un point d'avance sur Thetford au classement général.

1- Hugo Carpentier

2- Yannick Riendeau

3- Gabriel Girard

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer