Le brio de Riendeau insuffisant

Yannick Riendeau (13).... ((Archives))

Agrandir

Yannick Riendeau (13).

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne St-Pierre
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) Le premier tour du chapeau de Yannick Riendeau dans la Ligue nord-américaine de hockey n'aura pas suffi à permettre aux Marquis de Jonquière de l'emporter face aux Éperviers de Sorel-Tracy. Les Sorelois ont arraché une victoire de 6-5 en prolongation devant 1818 spectateurs réunis hier au Colisée Cardin.

Qu'à cela ne tienne, l'entraîneur-chef des Marquis, Dean Lygitsakos, assure que ses troupes se présenteront au Palais des sports ce soir avec le couteau entre les dents et avec l'objectif de conclure la fin de semaine avec trois points de plus au classement.

« On a joué un fort match. Riendeau a été excellent et la grande majorité des jeunes ont passé le test. Ce fut une belle expérience et un bon match, mais ça prenait un gagnant et un perdant. C'est un gros point sur la route contre Sorel. On s'en vient à la maison avec le couteau entre les dents et on va essayer de signer une fin de semaine de trois points, ce qui serait excellent », a commenté Lygitsakos. Ce dernier s'est toutefois dit déçu du spectacle qui a été offert au Colisée Cardin, qui n'a pas été à la hauteur des attentes des partisans de deux excellentes équipes, estime-t-il. « Ce n'est pas ce que les fans sont venus voir aujourd'hui (hier). (...) Personnellement, j'ai honte du produit qui a été offert, mais il y a un bout du produit que je ne contrôle pas », a-t-il mentionné sur un ton calme, pour ne pas dire résigné.

Deuxième difficile

Pour ce qui est du match, les Marquis l'ont amorcé sur les chapeaux de roue en prenant les devants 3-1 après 20 minutes de jeu. Yannick Riendeau a effectué un retour en force, en marquant deux des trois buts des siens dans les cinq premières minutes de la rencontre. Olivier Croteau (Charles Power, Sean McMorrow) a ouvert le pointage à peine deux minutes et 32 secondes après le début du match. Une minute plus tard, Riendeau, qui avait déjà prouvé ses talents de fabricant de jeu, a enfin connu du succès comme marqueur avec deux buts d'affilée, dont le second en avantage numérique. Ces trois buts en cinq tirs ont chassé le gardien Adam Russo qui a été remplacé par Mathieu Dugas. Puis Éric Doucet a permis aux siens d'inscrire un premier but.

En deuxième, les Sorelois ont rebondi par l'entremise de Gregory Dupré. Ce dernier a déjoué Pelletier à la faveur d'un jeu de puissance pour ensuite créer l'égalité 3-3 cinq minutes plus tard. Yannick Riendeau a redonné l'avance aux siens en réussissant son 3e de la rencontre avec cinq minutes à faire, mais l'indiscipline des Marquis a permis aux Éperviers de mettre à profit leur puissante machine en avantage numérique. Stéphane Roy a nivelé la marque une minute et 25 secondes avant de retraiter au vestiaire.

En troisième, il aura fallu attendre la 13e minute de jeu avant de voir Francis Charette (Peter-James Corsi/Croteau) redonner une avance de 5-4 aux Marquis, mais encore une fois, les Éperviers ont tiré les marrons du feu lorsque Roy a marqué son deuxième du match sur un jeu de puissance, avec 33 secondes à écouler à la période. C'est finalement Christian Deschênes qui a tranché le débat, avec moins d'une minute à faire en prolongation. Mentionnons enfin que le cerbère des Marquis, Pier-Olivier Pelletier n'a pas chômé, lui qui a fait face à un peu plus de 46 tirs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer