Gain de 6-3 sur Laval

Belle revanche des Marquis

Charles Power (97) a conne une bonne soirée... ((Photo Michel Tremblay))

Agrandir

Charles Power (97) a conne une bonne soirée avec deux buts et une passe.

(Photo Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Johanne St-Pierre
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) Rossés 10-2 par les Prédateurs de Laval, dimanche dernier, les Marquis de Jonquière attendaient de pied ferme la formation lavalloise, hier, au Palais des sports. Les hommes de Dean Lygitsakos sont restés maîtres chez eux en doublant les Prédateurs 6-3 devant 2084 spectateurs, leur meilleure foule de la saison.

Malgré l'absence de plusieurs réguliers, les joueurs appelés en relève ont encore une fois mis en relief la profondeur de l'équipe, notamment avec le réserviste de luxe, Yann Poirier (1b, 1p) et la recrue Charles Power (2b, 1p). Ce duo d'un soir complété par Jason Houde (2p) était en feu sur la glace du Palais. «Les gars qui ont été laissés de côté dimanche dernier auraient pu bouder, mais ils ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire la différence, a commenté Lygitsakos après la rencontre.

«Ça crée une saine compétition au sein de l'équipe. (Charles) Power avait été déçu d'être laissé de côté dimanche dernier, il a rebondi comme un chef. C'est l'fun à voir et c'est prometteur. Et Poirier m'a fait plaisir ce soir.»

«Mon coup de coeur ce soir (hier), c'est la façon dont on a remédié à ce qui est arrivé dimanche dernier. Dimanche, c'est une suite d'événements qui a fait qu'on était au-dessus de nos affaires. On ne jouait pas extrêmement bien dans notre système, même lors de certaines victoires. Ce soir, on a décidé de jouer de façon plus systématique et ils ont été excellents, car de l'autre côté, ils avaient une bonne équipe. Tout le monde a levé son jeu d'un cran.»

Est-il surpris du résultat? «Je ne suis pas surpris parce que quand on joue dans un système, on a des points de repère communs. Après, c'est l'expression de ton talent et c'est ce que j'ai vu ce soir» a conclu le pilote des Marquis.

Avec l'excellente prestation de la relève, nul doute que Lygitsakos aura des choix déchirants à faire pour les alignements du prochain week-end. D'ici là, il apprécie le fait de ne disputer qu'un seul match en fin de semaine, ce qui permettra de guérir de petits bobos.

Relève de talents

Les trios ayant passablement changé de visages pour la rencontre d'hier, la cohésion des passes a mis du temps à s'installer en début de match. Toutefois, le jeu de puissance a été à l'honneur sur les deux premiers buts de la période initiale. Jérémie Malouin (Michael Novosad/Olivier Croteau) a ouvert la marque en déjouant Mathieu Corbeil, le cerbère géant des Prédateurs, entre les jambières. Mais Laval a réussi à créer l'égalité sur un tir de Jean-François Laplante, lui aussi en supériorité numérique.

Avec 52 secondes à jouer, Charles Power (Poirier/Houde) a marqué son 2e but de la saison en récupérant un retour de lancer pour permettre aux Marquis de retraiter au vestiaire avec une avance de 2-1.

Les Jonquiérois ont profité de la deuxième pour conforter leur avance 4-1 dès les cinq premières minutes de jeu. Poirier (Jean-Simon Allard/Power) a fait mouche tandis que Power, qui était en feu, enfilait son deuxième du match sur des passes de Houde et Picard.

En troisième, les Prédateurs ont montré les dents par l'entremise de Juraj Kolnik, auteur d'un doublé. La réplique des Marquis a été signée par Peter James Corsi, lui aussi avec un doublé (dont un dans un filet désert) sur des passes de Charette dans les deux cas, tandis que Allard et Jean-Michel Bolduc ont chacun récolté une mention aide.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer