Duel contre le Blizzard

De la robustesse à prévoir ce soir

Olivier Croteau (71) et Yannick Riendeau effectueront un... ((Archives))

Agrandir

Olivier Croteau (71) et Yannick Riendeau effectueront un retour au jeu ce soir pour les Marquis qui recevront la visite du Blizzard de Trois-Rivières.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Quelle formation est la plus robuste de la Ligue nord-américaine de hockey? Les dirigeants du Blizzard de Trois-Rivières et des Marquis ont tous deux cette prétention, ce qui risque de faire des flammèches ce soir sur la patinoire du Palais des sports de Jonquière.

La rivalité entre les deux équipes n'est plus à démontrer. Les Trifluviens l'ont emporté la semaine dernière en fusillade devant leurs partisans après une remontée des régionaux. C'est toutefois une déclaration du directeur général Sylvain Robert, qui soutenait que son club pouvait intimider tout le monde dans la ligue, qui a fait sursauter les joueurs et l'état-major des Marquis.

Pour Dean Lygistakos, les bottines n'ont pas suivi les babines vendredi dernier. "Ça démontre leur niveau d'inconfort avec cet aspect alors qu'on est très confortables avec ça», de souligner le grand manitou des Marquis qui a dirigé le Blizzard pendant quelques saisons avant de s'amener à Jonquière.

«Ce fut tout un match vendredi dernier. Ils avaient l'avantage quant au nombre d'hommes forts compte tenu de nos joueurs suspendus et blessés. C'est une chose de détenir le marteau, mais ça en est une autre que de s'en servir. Nous n'en sommes pas à notre premier rodéo. Ils ne se sont pas servis de l'aspect robustesse, car ils savaient pertinemment que le retour du balancier aurait suivi. Mais de toute façon, nous jouons de la même façon chaque soir. Je sais que mes gars ont mal pris les déclarations de Sylvain Robert, peut-être qu'après vendredi soir, certains de ses joueurs le prendront mal eux aussi», d'annoncer Dean Lygitsakos.

Retour à Jonquière

Revenir à la maison après une fin de semaine sur la route n'inquiète plus l'entraîneur-chef qui a confiance que ses protégés réagiront correctement. Les Marquis ont remporté leurs trois rencontres devant leurs partisans depuis le début de la saison.

«On a appris à canaliser cette énergie. Quand je suis arrivé, je me souviens, on perdait tout le temps le vendredi et on n'arrivait pas à prendre la pression. C'était devenu ridicule. Maintenant, on carbure à ça. On a hâte d'arriver et on sait que nos partisans veulent nous voir. On a une belle complicité avec nos partisans, ce qui nous aide à performer», de louanger Dean Lygitsakos, qui après avoir composé avec un alignement «très court» la semaine dernière, accueillera le retour au jeu d'Olivier Croteau, Nicolas Marcotte et Yannick Riendeau.

Peter James Corsi représente quant à lui un cas douteux. Une décision sera prise toute juste avant la rencontre et Lygitsakos ne forcera pas la note si tôt dans la saison.

Dainsley@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer