Revers en fusillade

Les Marquis refroidis par le Blizzard

Dean Lygitsakos... ((Archives))

Agrandir

Dean Lygitsakos

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Le Blizzard de Trois-Rivières a réussi à freiner la lancée victorieuse des Marquis de Jonquière non sans peine, hier, puisqu'il a dû batailler jusqu'en tirs de barrage avant de savourer un gain de 5-4 devant 1629 spectateurs réunis au Colisée de Trois-Rivières. Ayant récolté un point dans la défaite, les Marquis occupent toujours le premier rang du classement de la Ligue nord-américaine de hockey.

Malgré la défaite, l'entraîneur-chef des Marquis, Dean Lygitsakos a apprécié le caractère de ses troupes. «La progression de notre groupe ne passe pas uniquement par les points ramassés au classement, mais par notre progression collective quant à notre attitude et à la façon dont on fait face à l'adversité. Et aujourd'hui (hier), on a vraiment passé le test. Même si on a manqué quelques filets déserts en prolongation qui nous auraient permis de ramasser le 2e point, je sors d'ici très satisfait de l'apprentissage qu'on vient de faire», a résumé le pilote de la formation jonquiéroise qui présentait un alignement moins robuste en l'absence des Olivier Croteau, Alex Penner, Patrick Bernier et Luis Tremblay entre autres.

Pénible deuxième

Dominic Léveillé et Jérémie Malouin ont effectué un retour remarqué dans l'uniforme des Marquis, le premier en inscrivant le premier but de la rencontre au profit des Jonquiérois, et le second récoltant une passe. Une mince avance que le Blizzard a vite balayée en deuxième avec une explosion de trois buts sans réplique, oeuvre de Benjamin Lecompte, Yann Joseph et de Carl Gélinas (en avantage numérique dans ce dernier cas). En troisième, ce fut au tour des Marquis de s'éclater avec trois buts en cinq minutes durant la première demie. Profitant d'un jeu de puissance, Hugo Carpentier a ouvert le feu sur des passes de Francis Charette et Dominic Léveillé. Toujours en surnombre, Bruno Saint-Jacques (Carpentier/Charette) a lui aussi déjoué le gardien Marco Cousineau sur un tir de la pointe pour niveler la marque (3-3). Puis, faisant fi d'une infériorité numérique, Michaël Novosad (Jonathan Parisien/Charette) a redonné l'avance aux Marquis. De quoi piquer l'orgueil des Trifluviens qui ont répliqué deux minutes plus tard par l'entremise de Jonathan Bellemare pour forcer la prolongation. Malgré un avantage numérique de deux minutes en début de prolongation -gracieuseté de Nicolas Marcotte qui a été chassé de la rencontre- , les hommes de Lygitsakos n'ont pas réussi à s'imposer.

Les deux formations ont donc dû trancher en tirs de barrage et c'est finalement Trois-Rivières qui a eu gain de cause, deux de leurs quatre francs-tireurs délégués, Jonathan Bellemare et Stéphane Boileau, ayant déjoué le gardien Pier-Olivier Pelletier, tandis que du côté des Marquis, seul Francis Charette aura réussi à tromper la vigilance de Cousineau.

Jstpierre@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer