La région atteint 25 médailles

L'entraîneur de judo Carl Lapointe accompagne les médaillés... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

L'entraîneur de judo Carl Lapointe accompagne les médaillés du jour Félix Côté, Renaud Lapointe et Xavier Perron.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les judokas de la région ont de nouveau fait leur part, jeudi, à la 52e finale des Jeux du Québec, en ajoutant trois médailles au compteur.

En plus de la médaille d'argent obtenue par Alan Doucet en haltérophilie (voir autre texte), le Saguenay-Lac-Saint-Jean a atteint le cap des 25 médailles, exactement l'objectif qui était visé avant le début des Jeux. La beauté de la chose est qu'il reste encore deux jours de compétitions.

Pour en revenir au judo, Renaud Lapointe a gagné la médaille d'or chez les moins de 73 kg. Xavier Perron (moins de 60 kg) et Félix Côté (plus de 73 kg) ont quant à eux mis la main sur le bronze dans leur catégorie de poids.

Courte préparation

À peine remis d'une fracture à un pied, Renaud Lapointe avait certaines appréhensions avant le début de la compétition. Il s'est fait retirer son attelle il y a deux semaines et son manque d'entraînement a paru, surtout à son premier combat.

« Il a travaillé fort pour adapter son style de judo avec la condition physique qu'il avait, a fait remarquer son entraîneur aux Jeux, Carl Lapointe. Il a fait une super gestion de combat en finale et c'est une médaille pleinement méritée. Il la voulait tellement et il était plus stressé étant donné que sa blessure a nui à sa préparation. Il est toutefois arrivé avec une attitude de champion et il avait la rage au coeur. Il avait promis l'or à Roger Tremblay, son entraîneur actuel au club Judokas de Jonquière. Ça avait donc une grande signification. »

«Parfois dans le combat, lorsque tu as besoin d'énergie, tu sais que tu as la foule derrière toi et ça aide. »

Félix Perron

Le médaillé d'or ne pouvait demander mieux. Il était content d'être monté sur la première marche du podium, mais aussi de vivre l'expérience des Jeux du Québec.

« Je suis heureux, vraiment, a scandé le Jonquiérois. En raison de ma blessure, j'arrivais ici en me disant que je n'avais rien à perdre. Mon premier combat a été difficile, mais sinon ça a bien été. Les activités en dehors de la compétition sont vraiment ''trippantes''. Tu es toujours avec tes coéquipiers et tu t'amuses. Il y a vraiment un bel esprit d'équipe qui se crée et c'est une belle expérience. »

Chez les moins de 63 kg, Xavier Perron a trimé dur avant d'obtenir sa médaille de bronze. Après une victoire à son premier combat, il a perdu le deuxième, ce qui l'a obligé à passer par le repêchage.

« Xavier est un judoka très puissant et il capitalise beaucoup grâce à cette qualité, a souligné l'entraîneur Carl Lapointe. Il devait remporter quatre combats pour aller chercher la médaille de bronze. On a discuté beaucoup pour qu'il reste en confiance et il peut dire mission accomplie. »

Finalement, Félix Perron a réussi à terminer troisième chez les plus de 73 kg. Au-delà de sa médaille de bronze, il était surtout marqué par l'envergure de l'événement qu'est une finale des Jeux du Québec.

« J'ai aimé ça et ce n'est pas une compétition comme les autres, a-t-il affirmé. L'ambiance est vraiment folle et il y a un bel esprit de groupe. Parfois dans le combat, lorsque tu as besoin d'énergie, tu sais que tu as la foule derrière toi et ça aide. »

Vendredi, lors de la dernière journée d'action en judo, c'est la compétition par équipe au gymnase du Collège d'Alma.

Belles performances chez les filles

Ce n'est pas toujours le nombre de médailles qui fait foi de tout aux Jeux du Québec. La journée de vendredi en judo en a fait une belle démonstration pour les filles du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L'entraîneuse des filles, Florence Gaboury, a apaisé quelques déceptions en rendant hommage à ses trois athlètes en action, qui ont toutes pris le cinquième rang dans leur catégorie respective.

« On a vraiment eu de bons combats, c'était très serré à plusieurs occasions et les filles se sont bien battues, a mentionné la jeune entraîneuse de 20 ans. Au judo, une petite erreur peut te faire perdre, mais on a eu droit à de bonnes performances. »

Sabrina Gagné est passée bien près de remporter le bronze chez les moins de 57 kg, pour finalement prendre le cinquième rang à la suite d'une défaite en finale pour la troisième place. 

Émily Simard a elle aussi conclu la compétition en cinquième place, chez les moins de 63 kg. Celle qui évolue habituellement chez les moins de 14 ans combattait dans la catégorie U16.

À 12 ans

« Elle a seulement 12 ans et elle affrontait des filles plus vieilles qu'elle, a mis en contexte Florence Gaboury. Une finale de bronze à son âge, ce n'est quand même pas rien. Je suis très fière d'elle et elle a vraiment bien fait ça. »

Finalement chez les plus de 63 kg, une blessure au genou a empêché Sara Desbiens de lutter pour la médaille de bronze. Malgré tout, elle a pris le cinquième rang et devrait être rétablie à temps pour la compétition par équipe prévue vendredi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer