Keven Bouchard libéré par les Wildcats

Le séjour de Keven Bouchard avec les Wildcats... (Archives Le Droit)

Agrandir

Le séjour de Keven Bouchard avec les Wildcats a pris fin samedi.

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un début de saison difficile a signifié la fin de l'association entre les Wildcats de Moncton et Keven Bouchard samedi. Le gardien de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix a été libéré par l'organisation qui se retrouve au dernier rang du classement général avec seulement cinq victoires depuis le début de la saison, en 17 rencontres.

Plus tôt dans la journée, les Wildcats ont fait l'acquisition d'un autre joueur de 20 ans, l'attaquant Duncan MacIntyre, des Screaming Eagles du Cap-Breton. Quelques minutes plus tard, le couperet tombait pour Keven Bouchard qui affiche des statistiques à l'image de son équipe. Il montre la pire moyenne de buts de tous les gardiens de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, qui s'établit à 5,18, et un pourcentage d'arrêt de .849. Vendredi, à ce qui s'est avéré son dernier match avec les Wildcats, il a permis cinq buts sur seulement 17 tirs et l'entraîneur Darren Rumble avait confié en attendre plus du vétéran. Le fils de l'ancien des Sags Jimmy Waite, Matthew, une recrue, prend donc la pôle devant le filet dans cette année de reconstruction à Moncton.

«Ça faisait deux semaines que je le voyais venir», concède Keven Bouchard en entrevue téléphonique. Ce dernier, qui part en bons termes n'a aucune idée de la suite des choses. Pour le moment, il prévoit revenir dans sa famille au Lac-Saint-Jean en attendant de voir ce qui va se passer. Il s'attend à en savoir plus en début de semaine et demeure optimiste malgré tout.

«L'an passé, en séries, j'ai prouvé bien des choses. Est-ce qu'il y a de l'intérêt pour un gardien de 20 ans? Ça dépend des autres équipes», de philosopher Bouchard qui écarte de faire le saut chez les professionnels. Peu importe ce qui se produit dans les prochains mois, il a l'intention de se diriger vers les rangs universitaires l'an prochain.

«Ce n'est pas vrai que je vais aller dans la ECHL pour être échangé tous les deux mois», de trancher Bouchard qui a été acquis par les Wildcats lors de la dernière période des Fêtes avec un choix de 4e ronde en retour de deux choix de 2e tour et de l'attaquant Éric Léger. Il avait très bien fait dans le dernier droit de la saison, amenant la formation du Nouveau-Brunswick en demi-finale.

«Quand ils m'ont rencontré, ils m'ont demandé ce que je faisais de différent cette saison et j'ai répondu que je n'ai juste pas la même défensive. Quand tu as des défenseurs moins expérimentés devant toi, tu fais les choses différemment», d'indiquer Keven Bouchard qui a l'impression que les dirigeants de l'organisation s'attendaient à ce qu'il vole des victoires, ce qui ne s'est pas produit. Il rappelle que la série noire des Wildcats coïncide avec la suspension de sept rencontres au seul vétéran de la brigade défensive, Zach Malatesta.

Saguenéens: pointes de plume

• Dimanche, au Cap-Breton, les Saguenéens auront l'occasion d'accomplir quelque chose que peu d'équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec réussissent pendant une saison: effectuer un voyage parfait dans les Maritimes. «C'est surtout la manière dont on a fait les choses qui m'enchante, de souligner l'entraîneur-chef Yanick Jean, soulignant que sa troupe n'avait permis que six chances de marquer vendredi face à la meilleure attaque, celle des Islanders de Charlottetown. Xavier Potvin sera de retour pour défendre la cage des Chicoutimiens...

• Avec la blessure à l'épaule de Keenan MacIsaac, qui ratera au moins un mois, les entraîneurs chicoutimiens devront se débrouiller à seulement cinq défenseurs. Yanick Jean espère le retour de Louis-Philippe Simard la semaine prochaine. Sinon, il tentera de trouver une solution pour rappeler un défenseur...

• Le séjour de Simon Monette devrait également se prolonger. Rappelé de l'équipe de Montréal-Est dans le junior AAA, le défenseur de 17 ans s'est très bien débrouillé depuis le début du voyage. «Il s'impose physiquement. C'est l'une de ses forces et il le fait très bien», de noter Yanick Jean...

• L'attaque massive des Sags a retrouvé toute sa puissance dans les dernières rencontres. Avec les récents succès avec l'avantage d'un homme, les Chicoutimiens pointent maintenant au 6e rang avec un taux de réussite de 26,2%...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer