Dallaire entame son mandat de président

Mettre le point final au dossier du pee-wee et bantam AAA dans la région, tel... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Mettre le point final au dossier du pee-wee et bantam AAA dans la région, tel est le premier dossier sur la table de travail de Jean-Guy Dallaire, nouveau président de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Jean-Guy Dallaire a été nommé président du hockey régional il y a quelques semaines, en remplacement d'Alain Régnier (maintenant avec Hockey Québec). Il a accepté de terminer le mandat de ce dernier, qui prendra fin à la conclusion de la saison 2016-2017.

Il est connu depuis déjà quelques mois que le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera ajouté au programme pee-wee AAA et bantam AAA de Hockey Québec dès la prochaine saison. À ce niveau, le nouveau président note que quelques ficelles restent à attacher avant les annonces officielles.

«Nous allons d'abord finir le dossier du bantam et du pee-wee AAA ainsi que des équipes de relève, signale le nouveau président régional. Nous sommes là-dedans pas mal à temps plein. Nous aurons une rencontre avec la Côte-Nord dans les prochains jours. Nous suivrons ce que Hockey Québec a demandé. Nous ferons une équipe pee-wee AAA et une équipe bantam AAA, en plus d'un pee-wee et un bantam relève. Il nous reste à confirmer où iront ces équipes et tout ce qui les entourera. Des discussions sont en cours avec le conseil d'administration des Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean et aussi avec les commissions scolaires. Des ententes doivent être conclues parce que des coûts sont rattachés au programme, mais je pense que tout sera ficelé d'ici une dizaine de jours.

«En dessous des équipes AAA et relève, nous reviendrons avec des ligues régionales pee-wee et bantam BB. Quand nous avons commencé ce dossier, il fallait aussi penser à nos ligues régionales. Quelques scénarios ont été envisagés, mais une ligue (interrégionale) à quatre équipes ne peut pas vraiment marcher. Il aurait fallu aller sur la Côte-Nord et en Gaspésie, ce qui n'a pas vraiment de sens.»

Jean-Guy Dallaire estime que le hockey régional est encore en bonne santé. Le nombre de joueurs a connu une certaine baisse au cours des dernières années, mais il croit que ce sport se porte tout de même assez bien au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il souligne, par exemple, que la structure intégrée du Saguenay-Lac-Saint-Jean n'a rien à envier à celle des autres régions de la province.

Dans son esprit, la présence de l'entraîneur des Élites de Jonquière, Steve Thériault, à la tête de la structure intégrée ne peut qu'avoir des effets positifs et il se réjouit de la bonne communication qui existe à l'intérieur de la structure.

En revanche, le hockey féminin connaît un recul cette année avec la présence d'une seule équipe.

«C'est très difficile le hockey féminin, reconnaît Jean-Guy Dallaire. Il a de la difficulté à lever. Pour différentes raisons, bien des filles jouent dans des équipes masculines. Nous avons quelqu'un qui travaille toujours sur le hockey féminin et nous l'aidons le plus possible, mais toutes les régions vivent une situation similaire.»

Jean-Guy Dallaire a aussi à coeur le développement du hockey simple lettre. Gilles Boudreault, qui en était le président, vient de céder ce poste à Michel Garneau.

«Nous voulons structurer notre hockey simple lettre le mieux possible, précise Jean-Guy Dallaire. Nous allons aussi regarder des solutions pour attirer des joueurs. Il y a des programmes de Hockey Québec qui favorisent l'intégration de jeunes qui n'ont jamais joué au hockey et nous allons les regarder.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer