Revers des Jeannois en prolongation

Grâce à Jean-Philippe Thériault et Simon Boily, ils... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Grâce à Jean-Philippe Thériault et Simon Boily, ils ont pris les devants 2-0 en première période.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Jeannois du Collège d'Alma ont amassé un point au classement pour la première fois en neuf matchs, dimanche, quand ils ont subi un revers de 4-3 en prolongation face aux Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy, mais Pascal Hudon est tout de même resté sur son appétit. Il a quitté le Centre Mario-Tremblay avec la conviction que son équipe méritait mieux.

«J'ai vraiment un bon groupe, a lancé l'entraîneur des Jeannois. Les gars n'ont pas lâché. Ça fait sept matchs qu'ils travaillent et qu'ils obtiennent plus de lancers que l'autre équipe. Contre Sorel, honnêtement, nous avons assez bien joué pour que ce groupe de gars soit récompensé. Nous avons assez bien joué pour aller chercher une victoire et démontrer que ça avance.

«Samedi, nous avons disputé un bon match, mais notre gardien n'a pas bien fait. Aujourd'hui (dimanche), notre gardien a été bon et nous avons disputé un bon match. Les gars auraient mérité de l'emporter. À la limite, on sait qu'on ne participera pas aux séries, mais les gars travaillent sans arrêt dans les pratiques. Nous jouons nos matchs avec huit attaquants et on bloque des lancers, mais pas moyen d'aller chercher une petite récompense.»

Avant de s'incliner en prolongation, les Jeannois ont effectivement connu de bons moments face aux Rebelles. Grâce à Jean-Philippe Thériault et Simon Boily, ils ont pris les devants 2-0 en première période.

Les visiteurs ont marqué une première fois à la 14e minute du deuxième tiers, mais Olivier Bouchard n'a eu besoin que de quelques secondes pour répliquer. Ce nouveau coussin de deux buts, les Jeannois n'ont pas été capables de le tenir.

«Nous avons donné un deuxième but en fin de deuxième période et je le voyais venir, a repris Pascal Hudon. On manquait de jus, les gars avaient de la misère à récupérer les rondelles libres. J'ai demandé un temps d'arrêt à quatre minutes de la fin dans l'espoir d'éviter leur deuxième but, mais ça n'a pas fonctionné. Nous avons commencé la troisième période en désavantage numérique et leur but égalisateur a fait mal parce qu'il a été marqué à cinq contre trois. Malgré cela, les gars ont repris le travail et nous avons obtenu quelques chances d'aller chercher le match dans les dernières minutes. En prolongation, nous avons pris trois bons lancers avant qu'ils reviennent dans notre zone et qu'ils marquent...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer