Départ de Brassard: «Ils avaient besoin d'un changement»

Mathieu Brassard... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Mathieu Brassard

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Sans égratigner qui que ce soit au passage, Mathieu Brassard s'est attardé, lundi, sur la décision du Collège d'Alma de se tourner vers un nouvel entraîneur-chef pour diriger son équipe de football. Il a expliqué que ses services n'ont pas été retenus pour la saison 2017 après 15 ans à la tête de cette formation.

Évidemment, Mathieu Brassard a encaissé cette décision difficilement. Conscient que les plus récentes saisons ont apporté peu de succès aux Jeannois, il n'a quand même pas vu venir le coup.

« Ils avaient besoin d'un changement et je n'étais plus la personne dont ils avaient besoin, a commenté Mathieu Brassard. Bien entendu, c'est difficile de se faire dire ça après 15 ans. Ce n'est jamais évident. Je savais que les dernières années ont été difficiles et j'étais aussi conscient de la présence d'un nouveau DG et de la situation économique, mais je ne peux pas dire que je l'ai vu venir. Ils m'ont annoncé la décision au début de la semaine passée. »

Lorsqu'on lui demande quels sentiments l'habitent présentement, il évite de mettre les pieds sur un terrain glissant. Il répond tout simplement qu'il préfère garder ses états d'âme pour lui.

De ses 15 ans à la tête des Jeannois, Mathieu Brassard conserve de bons et nombreux souvenirs. Il quitte avec la conviction d'avoir bien accompli son travail et en se montrant particulièrement fier de sa contribution au développement du football à Alma et dans l'ensemble du secteur Lac-Saint-Jean-Est.

« Quand je suis arrivé, l'équipe en arrachait et je crois que nous avons vécu de belles années, a rappelé l'ancien entraîneur des Jeannois. Avec René Fleury, j'ai décollé le programme de mini-football. Dans le temps, nous l'avions présenté devant les directeurs de toutes les écoles primaires de la commission scolaire et ils l'avaient accepté. Patrice Boudreault s'est ensuite joint à nous pour continuer à faire avancer le programme. Je trouve que c'est une belle réalisation.

« Je suis également content d'avoir aidé des jeunes à graduer à l'université. Je vais partir la tête haute malgré ces moments difficiles. Je n'ai jamais gagné le Bol d'or avec les Jeannois, mais nous avons quand même connu de belles années. »

Pour l'instant, Mathieu Brassard ne peut dire si le football reprendra un jour une place dans sa vie. Il n'a pas été invité à diriger une autre équipe et il se donne du temps pour réfléchir un peu sur sa situation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer