Les Pionniers trop forts pour les Couguars

L'entraîneur des Couguars de Chicoutimi, Nicolas Ménachi... (Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'entraîneur des Couguars de Chicoutimi, Nicolas Ménachi

Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Couguars de Chicoutimi ont baissé pavillon 39 à 17 face aux Pionniers, samedi, à Rimouski. La troupe de l'entraîneur Nicolas Ménachi chute donc au cinquième rang de la section nord-est de la Ligue de football collégial division 3.

Les visiteurs ont fait face à l'adversité tôt dans la rencontre lorsque le quart-arrière partant Raphaël Cyr s'est blessé, laissant les rênes de l'attaque au quart recru Alexandre Voisine. Les Couguars étaient également privés des services de Jean-Simon Guilbert, meneur pour les plaqués dans la ligue.

Du côté des Rimouskois, Charles-Xavier Owens et Étienne Langelier-Pelletier ont été dominants s'alliant sur deux touchés par les airs à l'attaque en première demie. Langelier-Pelletier a également effectué une interception sur l'unité défensive lors du deuxième quart. Owens a finalement terminé la rencontre avec une performance spectaculaire de cinq passes de touché.

Après une première demie difficile, les Couguars ont entamé le troisième quart en force lorsque Jimmy Larose-Joubert a filé sur une course spectaculaire de 83 verges. Les Pionniers ont cependant répliqué dès le jeu suivant à l'attaque alors qu'Owens a décoché sa quatrième passe de touché de la rencontre sur un jeu de 78 verges à Vincent Rioux. Les deux formations se sont ensuite échangé des touchés avant la fin de la rencontre.

Malgré la marque finale, l'entraîneur-chef des Couguars n'était pas déçu de ses troupiers après le match. «Avec un quart recru et notre meilleur joueur défensif sur la touche, on s'est bien débrouillé. Les Pionniers ont profité de longs jeux contre nous et ça leur a donné du momentum. Dans l'ensemble, nous avons quand même joué un bon match de football», a expliqué Nicolas Ménachi rejoint par Le Progrès-Dimanche, après la rencontre.

Un portrait difficile pour les séries

Avec cette défaite, les Chicoutimiens sont maintenant dans une situation précaire en vue des séries d'après-saison. La défaite de 40 à 16 subie aux mains des Vulkins de Victoriaville, le 25 septembre, combinée à la défaite de samedi font glisser les Couguars au 5e rang de la division à une victoire des Vulkins et des Jeannois du collège d'Alma.

Nicolas Ménachi reconnaît que la situation est compliquée pour son club. «La lutte sera serrée pour les dernières semaines. Notre objectif est toujours de faire les séries éliminatoires, explique le pilote chicoutimien. Notre mandat est simple d'ici la fin de la saison: gagner nos deux derniers matchs. Par la suite on va laisser les mathématiques s'occuper du reste.»

Les Couguars affronteront les Gaillards de Jonquière, seule formation toujours invaincue cette saison, ainsi que les Jeannois du collège d'Alma lors des deux derniers affrontements de la saison. Une victoire de plus de 4 points face aux Jeannois leur assurerait le bris d'égalité face à cette formation. En cas d'égalité avec les Vulkins, la formation du Centre-du-Québec aurait l'avantage en raison du seul affrontement entre les deux clubs cette saison.

Les Couguars profiteront de près de deux semaines de congé avant leur prochain match. Une situation idéale pour soigner les blessures selon l'entraîneur. «Nous avons eu beaucoup de blessés cette saison et en plus, nous avons une jeune équipe. Une pause nous aidera à reprendre nos énergies», conclut Nicolas Ménachi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer