Près de 60 mini-Gaillards en action

Durant cinq semaines, les jeunes de 4e, 5e... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Durant cinq semaines, les jeunes de 4e, 5e et 6e année de la CS De La Jonquière s'initient ou perfectionnent leurs techniques dans le cadre du programme de mini-football réalisé en collaboration avec les Gaillards du Cégep de Jonquière.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une 7e saison, des dizaines de jeunes du primaire de la Commission scolaire De La Jonquière vibreront au rythme du mini-football, à compter de dimanche, sous la supervision des Gaillards du Cégep de Jonquière.

L'entraîneur-chef des Gaillards et grand manitou du mini-football, François Laberge, est d'ailleurs fort satisfait de l'intérêt manifesté par les jeunes de 4e, 5e et 6e année de la Commission scolaire De La Jonquière. «On a reçu 57 inscriptions jusqu'à maintenant, ce qui est dans notre moyenne. Il y a deux ans, on avait descendu à 35-40 inscriptions, mais depuis, on tourne entre 55 et 60.» La formule plaît puisque certains inscrits en seront à leur troisième participation.

Dimanche, le premier entraînement du programme se tiendra exceptionnellement dans les gymnases de la Polyvalente Arvida puisqu'il reste encore un peu de neige sur le terrain synthétique du Cégep de Jonquière. «En théorie, on est dehors à ces dates-là, mais nous n'avons pas reçu le feu vert de la Ville pour utiliser le terrain», explique François Laberge.

Entraînements

D'ici la première semaine de juin, les jeunes prendront part à un entraînement tous les mercredis soirs et à des matchs les dimanches. «C'est sûr qu'on ne commencera pas à jouer tout de suite. On va d'abord faire trois ou quatre entraînements, puis tous les mercredis, ce sera des pratiques et une période de matchs le dimanche. Nos finales auront lieu le vendredi 3 juin, soit juste avant la période d'examens au primaire», souligne l'entraîneur Laberge. Ce dernier rappelle que le calendrier est établi de concert avec la commission scolaire.

Pour l'aider dans sa tâche, François Laberge pourra compter sur ses joueurs de la formation collégiale, ce qui lui permettra de faire d'une pierre deux coups. «Je m'en sers aussi comme laboratoire pour préparer de la relève d'entraîneurs», mentionne le grand manitou du mini-football.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer