Tremblay attire l'attention à Top Prospect Canada

David Tremblay a pleinement tiré profit de la visibilité offerte par le camp de... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

David Tremblay a pleinement tiré profit de la visibilité offerte par le camp de football Top Prospect Canada, qui se déroulait le samedi 13 février, à Montréal. Le Baieriverain et porte-couleurs des Gaillards du Cégep de Jonquière a été nommé joueur de ligne offensive par excellence, ce qui a attiré l'attention des représentants de plusieurs universités au Canada et aux États-Unis, dont celle de Vanderbilt, en première division de la NCAA.

Le Baieriverain David Tremblay, au centre avec le... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Le Baieriverain David Tremblay, au centre avec le ballon, a été nommé joueur de ligne par excellence lors du camp de football Top Prospect Canada la semaine dernière. Il était accompagné à Montréal par ses coéquipiers des Gaillards du Cégep de Jonquière Louis-Philippe Grégoire, Philippe Lapierre, Antoine Routhier, Antoine Barrette et Mohamed Faïz Yacoubou.

Photo courtoisie

David Tremblay s'est présenté à l'événement avec cinq coéquipiers, Louis-Philippe Grégoire, Philippe Lapierre, Antoine Routhier, Antoine Barrette et Mohamed Faïz Yacoubou, un Français recruté par l'organisation jonquiéroise la saison dernière. Trois des représentants des Jeannois d'Alma étaient également de la partie, soit Joël Gagnon, Thomas Thibeault et Benoit Bergeron.

Plus d'une centaine de joueurs collégiaux division un, deux et trois, avaient reçu une invitation pour le camp qui s'adressait aux joueurs pouvant graduer dans les rangs universitaires d'ici deux ans. Sur place, les joueurs devaient se plier à des tests physiques (40 verges, course latérale, saut vertical et saut en longueur). La journée très chargée contenait également un entraînement par position ainsi que des exercices un contre un. Tous les résultats étaient publiés sur un site Internet auquel ont adhéré 250 universités en Amérique du Nord. 

S'il admet avoir eu moins de succès lors des tests d'agilité, David Tremblay estime avoir surtout gagné des points lors des exercices. «Je voulais me faire voir par les recruteurs universitaires et me comparer avec les joueurs des autres divisions. C'était avant tout un test pour moi-même», explique le gaillard de 6 pieds et 295 livres qui en sera à sa troisième saison à l'automne. 

«Je suis arrivé avec des standards très élevés. Je me suis entraîné fort depuis la fin de la saison avant de recevoir l'invitation. Je me suis dit que j'allais prouver ce dont je suis capable et seulement du positif est arrivé», de souligner David Tremblay qui a porté pendant trois saisons les couleurs des Mustangs de l'école Odyssée/Dominique-Racine de secondaire 3 à 5 au niveau juvénile. Il affrontait donc des joueurs de première et deuxième division pour la première fois. 

«Je me suis dit que oui c'était assez intimidant, mais c'est du monde comme moi. Rendu là, c'est celui qui a le plus travailler pour y accéder. Je n'avais pas vraiment de craintes. Je voulais simplement voir ce que je valais comparé aux autres», de raconter David Tremblay qui a eu un entretien de quelques minutes avec un recruteur de l'Université Vanderbilt qui lui a promis de communiquer avec lui quand il graduera de son cours de génie mécanique en 2017. Il a également attiré l'attention d'un représentant de l'Université Concordia. 

«Quand je suis arrivé là-bas, je me disais qu'il n'y avait pas vraiment de recruteurs, mais ils étaient tous habillés en civil. D'après moi, ils ne voulaient pas laisser paraître qu'ils étaient là pour qu'on soit au meilleur de nos capacités», de confier David Tremblay qui aimerait maintenant participer à un camp de perfectionnement aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer