Dans le coup pendant une demie

Les Couguars vaincus 33-9

Mathieu Tremblay a inscrit le seul touché des... ((Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais))

Agrandir

Mathieu Tremblay a inscrit le seul touché des Couguars du Cégep de Chicoutimi face aux Filons de Thetford Mines.

(Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Couguars du Cégep de Chicoutimi avaient un gros mandat à remplir, dimanche, en se mesurant aux Filons du Cégep de Thetford Mines. Ils accueillaient une équipe invaincue qui trônait au sommet de la section nord-est de la troisième division du football collégial provincial.

Les Filons sont toujours invaincus ce matin. Ils ont signé une cinquième victoire en s'imposant 33-9 sur la formation chicoutimienne.

Opposés à une équipe plus vieille et beaucoup plus imposante physiquement, les Couguars ont tenu leur bout jusqu'à la fin du deuxième quart. Avec un pointage de 12-7 en faveur des visiteurs et une minute à jouer avant de rentrer au vestiaire, ils avaient encore des raisons d'espérer. La défensive de l'équipe locale pliait, mais elle arrivait à ne pas se briser. Un touché des visiteurs inscrit sur une longue passe de 42 verges avec 42 secondes à faire a cependant tout fait basculer.

Et lorsque les Filons ont ajouté un autre touché sur un long jeu au début du troisième quart, l'identité des vainqueurs ne faisait plus de doute.

«Nous leur avons donné un match, mais deux longs jeux nous ont fait très mal, a résumé l'entraîneur des Couguars, Martin Gagnon. Le pointage final ne représente pas l'allure du match. Leur touché à la fin de la première demie nous a fait mal au niveau du momentum. Notre défensive a passé trop de temps sur le terrain.

«Nous avons beaucoup de jeunes sur le terrain en attaque. Nous avons eu quelques manquements au niveau de l'exécution. Malgré cela, je suis quand même fier des gars. Comme je l'ai déjà dit, le pointage ne représente pas le match. Notre défensive a passé les trois quarts du match sur le terrain. En attaque, nous avons connu une bonne première poussée, mais nous avons ensuite arrêté de bien bouger le ballon pendant une bonne partie du match.»

Les trop longues minutes passées sur le terrain par la défensive et la difficulté de l'unité offensive à bouger le ballon s'expliquent par la même raison, la supériorité physique des Filons. Juste pour vous donner une idée, le poids moyen des cinq joueurs qui formaient leur ligne offensive au milieu du match était de 268 livres.

«Physiquement, nous affrontions des hommes, a fait remarquer Martin Gagnon, qui avait moins de 30 joueurs à sa disposition à la fin du match. En plus, nous avons eu quelques blessés. À un moment donné, nous avons perdu trois joueurs sur la même séquence. C'est le résultat de la bataille physique qu'on perd. Nous sommes très jeunes et les Filons sont très vieux.

«Je ne suis pas content d'avoir perdu, mais je considère que nous leur avons donné une très bonne opposition.»

Notons que le seul touché des Couguars a été inscrit par Mathieu Tremblay à la fin du premier quart sur une courte course.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer