Les Couguars écrasent les Jeannois 49-7

Les Jeannois ont marqué leurs seuls points en... ((Photo Gimmy Desbiens))

Agrandir

Les Jeannois ont marqué leurs seuls points en début de rencontre pour prendre les devants 7-0, mais les Couguars ont marqué deux touchés rapides pour doubler leurs adversaires et n'ont plus jamais regardé derrière.

(Photo Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Les Couguars du Cégep de Chicoutimi (5-2) ont pleinement rempli leur mandat face aux Jeannois (1-6) sur le terrain synthétique du Collège d'Alma. Leur victoire de 49-7 pave la voie à un duel pour l'avantage du terrain, samedi prochain, contre les Gaillards du Cégep de Jonquière au terrain de l'UQAC.

Les locaux ont marqué leurs seuls points en début de rencontre pour prendre les devants 7-0 sur une passe voilée de Louis-Charles Allard à Alexandre Perron, mais les Couguars ont marqué deux touchés rapides pour doubler leurs adversaires et n'ont plus jamais regardé derrière. Le porteur de ballon William Tremblay a franchi trois fois la ligne des buts en plus de cumuler des gains de 191 verges. C'est toutefois la défensive des Chicoutimiens qui a volé la vedette avec six interceptions et deux touchés. William Larouche a ramené une passe interceptée sur plus de 60 verges pour le majeur. Il a ensuite profité d'un botté bloqué par son coéquipier Michaël Côté pour inscrire un deuxième touché. Jean-Michel Simard a également réussi une interception qu'il a transformée en touché quelques secondes plus tard. Philippe Blackburn a marqué l'autre touché sur une passe et course de 79 verges. Les Couguars ont évidemment dominé au niveau des statistiques avec 334 verges, dont 226 au sol contre 186 au total pour les Jeannois.

Après la rencontre, l'entraîneur-chef chicoutimien Martin Gagnon a bien entendu souligné le brio de son unité défensive. Il a également confié que malgré l'écart élevé, les rivaux almatois avaient offert une opposition de qualité malgré la fatigue en raison d'un alignement réduit. «La réalité, c'est qu'avec la qualité des joueurs qu'ils ont, si tu n'y vas pas à fond, tu vas être dans le trouble», d'annoncer Martin Gagnon.

De l'autre côté, Mathieu Brassard a senti un découragement cette semaine à l'entraînement de la part de ses protégés éliminés, ce qui s'est transposé dans le duel contre les Couguars. Il espère qu'ils apprendront leur leçon et termineront en force la semaine prochaine contre les meneurs au classement, les Filons, à Thetford-Mines. «On a manqué d'énergie et on a fait en sorte d'en manquer avec tous les revirements qu'on a commis», d'analyser Mathieu Brassard qui a ajouté que les petits détails tant en attaque qu'en défensive avaient fait une grosse différence. «Quand c'était le temps de faire un gros jeu, ils l'ont fait alors que quand l'occasion se présentait de notre côté, on ne l'a pas fait», de concéder l'entraîneur almatois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer