Michel Giguère quitte la structure intégrée des Élites

L'entraîneur-chef du midget Espoir, Michel Giguère, quitte ses... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur-chef du midget Espoir, Michel Giguère, quitte ses fonctions pour aller relever de nouveaux défis.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y a pas que chez les Saguenéens qu'il y a du mouvement de personnel, mais aussi dans la structure intégrée des Élites de Jonquière. En effet, les Espoirs AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont eu droit à un jeu de chaise musicale.

L'entraîneur midget Espoir des trois dernières saisons, Michel Giguère, quitte ses fonctions pour poursuivre son travail à l'extérieur de la région, voire du Québec. Ce dernier ne quitte pas l'organisation en mauvais terme, mais c'est plutôt parce qu'il s'était fixé un horizon de trois ans pour passer à un niveau supérieur. «Je quitte la région et il y a même des chances que je quitte le Québec parce que mon objectif, en tant qu'entraîneur, est d'expérimenter et d'aller voir de nouveaux horizons, précise-t-il. L'an passé, deux semaines avant le camp d'entraînement, j'avais reçu des offres dans l'Ouest canadien que j'avais refusées. Mais à partir de la fin février, j'avais déjà commencé à placer mes pions. J'ai eu des entrevues et j'ai deux endroits qui attendent ma réponse. Toutefois, je suis encore en processus d'entrevue», ajoute celui qui se montre patient pour être sûr de faire le bon choix.

Cela dit, le sympathique entraîneur garde un bon souvenir de son séjour comme entraîneur dans la structure au Saguenay. «Les trois années que j'ai passées ici, on a réussi à mettre en place des équipes très compétitives. En 9 tournois, on s'est rendu à quatre reprises dans le carré d'as. En deux ans, nous avons eu trois joueurs repêchés dans le junior majeur et cette année, je risque d'en avoir un ou deux. C'est sans compter les gars qui font le midget AAA», a-t-il conclu, fier des groupes de jeunes joueurs qu'il a eu le plaisir de diriger.  

Ce départ a eu un effet domino sur les autres entraîneurs-chefs en poste. Ainsi, Dany Chouinard, qui était l'adjoint de Michel Giguère, devient le nouvel entraîneur-chef de ce groupe. Il sera secondé par Marc-André Gagnon, qui était l'entraîneur-chef du bantam AAA. Ce poste devenu vacant sera comblé par Arnaud Dubé, qui dirigeait le pee-wee AAA. Dubé sera secondé par Christopher Guay. Le défenseur des Marquis de Jonquière partagera ses connaissances acquises durant ses années comme ancien joueur des Saguenéens et des Aigles Bleus de l'Université de Moncton.

D'autre part, Jonathan Fleury qui dirigeait la formation pee-wee AAA Relève remplacera Arnaud Dubé à la barre du pee-wee AAA. Pour sa part, Sébastien Dion, qui était responsable du vidéo pour les Saguenéens de Chicoutimi la saison dernière, devient entraîneur-chef des Espoirs bantam AAA Relève, poste occupé jusque-là par Jonathan Fleury. L'adjoint de cette catégorie, Olivier Bouchard, reste en poste.

Entraîneur-chef du pee-wee AAA Relève, William Bourque reste aussi en poste pour la prochaine saison. Par contre, son adjoint Claude-Éric Filion s'est trouvé un emploi et a quitté l'organisation.

DG de l'organisation, Jean Leclerc mentionne que les deux adjoints du bantam AAA, Jean-Philippe Girard et Maxime Sauvageau ne seront pas de retour non plus,  puisqu'ils ont terminé leurs études universitaires et sont retournés dans leur région. L'adjoint du pee-wee AAA, Marc-François Bernier, n'a pas renouvelé son mandat non plus, parce qu'il n'était plus en mesure de concilier l'école et le hockey. 

Malgré le mouvement de personnel, M. Leclerc n'aura qu'un seul adjoint à dénicher puisque Jimmy Grimard sera derrière le banc de l'une des deux formations pee-wee AAA. 

Concernant les entraîneurs des gardiens de but, Alex Gagné n'est pas de retour puisqu'il s'est trouvé un emploi, mais Marc-André Rocheleau reste en place. «Un de nos anciens gardiens pourrait prendre la relève», souligne M. Leclerc, qui n'est nullement déconcerté par ce branle-bas de combat. «Tous les ans, ça brasse toujours un peu», a-t-il conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer