Le beau rêve des Élites prend fin

Les Riverains du Collège Charles-Lemoyne ont éliminé les... (Archives le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Riverains du Collège Charles-Lemoyne ont éliminé les Élites en cinq parties.

Archives le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

La belle aventure des Élites de Jonquière est terminée. Ils se sont inclinés mercredi soir par la marque de 5-2 face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne et n'accéderont donc pas à la demi-finale de la Ligue de hockey midget AAA.

Les Élites auront donc manqué leur chance d'éliminer les détenteurs du quatrième rang durant la saison, surtout lors du match #4 à Jonquière. Le grand livre du hockey stipule qu'il est alors difficile pour une équipe négligée d'aller ensuite gagner le match ultime sur la glace des favoris. La logique a été respectée.

Les Élites ont été dans le match, disputé à Longueuil, jusqu'au milieu de la deuxième période, alors que la marque était de 1-0 pour les locaux. Les Riverains ont ensuite marqué à trois reprises en moins de cinq minutes. Le deuxième filet est intervenu à la suite d'un rare surnombre accordé par les Élites, alors que Thomas Caron a débordé la défensive jonquiéroise sur une montée à quatre contre deux. 

« Sur le deuxième but, c'est une erreur de nos attaquants qui se sont faits prendre en zone offensive », a expliqué l'entraîneur-chef des Élites, par téléphone après le match.

Sur les deux autres buts, Zachary Paradis, qui avait bien fait jusque-là, a cédé coup sur coup sur des tirs de loin. Le gardien recrue amorçait un deuxième match consécutif en raison de la suspension à Jonathan Cournoyer, qui a atteint un officiel avec son bâton lors du match #3.

En troisième période, Carl-Olivier Dignard a insufflé un peu de suspense dans la partie, marquant à deux reprises. Ce fut toutefois trop peu, trop tard, et les Riverains ont mis fin au débat en marquant dans un filet désert.

« Dans le vestiaire, j'ai dit aux joueurs que j'étais très fier d'eux et qu'ils avaient fait honneur à l'organisation des Élites. Ils ont porté fièrement le chandail. Avec les Élites, on veut des joueurs fiers. À partir du début de décembre, ils ont démontré beaucoup de caractère », a mentionné l'entraîneur en rendant hommage à ses joueurs. 

Steve Thériault n'a pas voulu identifier la suspension de Jonathan Cournoyer comme un facteur déterminant dans la série. « C'est un élément négatif, mais ce n'est pas le tournant de la série. Selon moi, c'est quand on a perdu ici le deuxième match en prolongation », a-t-il analysé.

Un but pour Marcotty

« Même si on tirait de l'arrière dans la série, on n'a jamais baissé la tête », a déclaré Félix-Antoine Marcotty après le match, dans le cadre de la webdiffusion du match sur le site de la ligue. Le choix de deuxième ronde des Saguenéens au dernier repêchage avait donné bien malgré lui un second souffle aux Élites en fin de match en écopant d'une pénalité pour bâton élevé, pavant la voie au deuxième but des Jonquiérois lors d'un six contre trois. Marcotty avait ouvert la marque dès la deuxième minute du match.

Pas terminé

Une fois éliminés des séries pour la coupe Jimmy Ferrari, les Élites feront maintenant partie du volet pour l'obtention de la coupe Dodge. «C'est sûr qu'il y a un autre match, mais je ne sais pas quand», a indiqué l'entraîneur Steve Thériault, qui digérait la défaite aux Riverains avant de penser à la ronde consolation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer