Les Élites éliminent les Albatros

Marc-Olivier Tremblay réagit après avoir marqué le but... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Marc-Olivier Tremblay réagit après avoir marqué le but gagnant en prolongation au profit des Élites de Jonquière. Ces derniers ont du même coup créé une grosse surprise en éliminant les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Grâce à un but de Marc-Olivier Tremblay inscrit après un peu plus de deux minutes de prolongation, les Élites de Jonquière ont éliminé les Albatros du Collège Notre-Dame, lundi, au premier tour des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA, devant près de 700 personnes réunies au Foyer des loisirs.

Le filet décisif de Tremblay a procuré une victoire de 2-1 à son équipe dans un match serré comme l'ensemble de la série. Il a eu raison du gardien Zachary Émond quelques instants après avoir coupé une passe d'un rival au beau milieu du territoire des Albatros.

Comme ils l'ont fait pendant toute la série qu'ils ont gagnée en quatre parties (3-1), les Élites ont mis l'accent sur l'effort pour venir à bout de rivaux qui étaient largement favoris à la conclusion du calendrier régulier. Leur entraîneur, Steve Thériault, n'a eu que de bons mots à leur endroit.

« Le plus haut niveau que j'ai ''coaché'' en 15 ans est le midget AAA, a mentionné le pilote des Élites. Même si nous avons connu toute une saison l'an passé, je n'ai jamais dirigé une équipe qui exécute aussi bien, qui joue autant ensemble. Ce que les gars ont montré dans cette série, c'est ce que nous voulons avoir des Élites. La culture que nous voulons donner à cette franchise, c'est ce qu'on voit présentement. Je suis en train de ''coacher'' l'équipe qui joue le plus haut niveau que je n'ai jamais ''coaché''. »

Comme le sous-entend la conclusion en prolongation, donner congé aux Albatros n'a quand même pas été facile. Les Élites ont pris les devants en première période grâce à un but de Marc-Antoine Gagné et cette mince priorité a tenu jusqu'à la toute fin de la deuxième période. Elle est disparue quand Félix Rioux a déjoué le gardien Jonathan Cournoyer avec deux secondes à écouler à l'engagement.

« Quand un but arrive en fin de période, c'est souvent crève-coeur, a noté Steve Thériault. Dans les quatre matchs, l'attitude des joueurs a été relaxe et positive tout le temps. Nous n'avions aucune pression et nous n'étions pas supposés gagner. On m'aurait demandé au mois de janvier qui allait remporter les séries et représenter la ligue midget AAA au Championnat canadien et j'aurais probablement répondu les Albatros. Je me suis fait dire par des dépisteurs qui étaient présents au premier match : ''C'est de valeur, vous jouez contre une équipe c... tough''. Moi, ça faisait une semaine que je disais à mes joueurs que nous allions être les plus toughs sur la glace. Ce n'est pas vrai qu'être tough c'est donner des mises en échec. Être tough, c'est bloquer des lancers. C'est recevoir et ne jamais arrêter. C'est ce que nos joueurs ont fait pendant quatre matchs. »

Dans son analyse de la série et du dernier match, Thériault a aussi rendu hommage à Jonathan Cournoyer. Il a vanté le calme de son gardien et sa capacité à relever les défis quand l'enjeu est élevé.

« Je suis doublement satisfait de finir la série à domicile, a conclu Thériault. Je pense qu'il y aura un effet de bouche à oreille avec les gens qui ont assisté aux matchs de dimanche et lundi. En espérant créer un ''buzz''. Au midget AAA, les gars laissent leur coeur sur la glace. Ils s'amusent et travaillent fort. C'est un beau calibre à regarder. »

Les Élites connaîtront plus tard cette semaine l'identité de leurs prochains rivaux. Une seule chose est certaine, ils débuteront la deuxième ronde sur la route, vendredi.

Le plus important

Auteur du but gagnant, Marc-Olivier Tremblay a pour sa part raconté qu'il venait de marquer le filet le plus important de sa jeune carrière.

« Je suis vraiment fier parce que nous avons un groupe de gars incroyable, a dit Tremblay. Travail, travail, travail et travail. C'est ce qui a fait la différence dans cette série. Nous n'avons jamais lâché. Les Albatros avaient une équipe tough, mais nous l'avons été encore plus qu'eux. Nous étions prêts pour cette série et ça a porté fruit. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer