Défaite crève-coeur des Élites

À peine sorti du banc de pénalité, Jérémy... (Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

À peine sorti du banc de pénalité, Jérémy Rainville a déjoué le gardien Jonathan Cournoyer pour permettre aux Cantonniers de Magog de reprendre l'avance 2-1. Au final, les Élites de Jonquière se sont inclinés 4-3 lors du premier des deux matchs au programme. Les deux équipes s'affrontent à nouveau cet après-midi, au Foyer des loisirs

Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ne serait-ce que pour récompenser leurs efforts en troisième, les Élites de Jonquière auraient sans doute mérité un meilleur sort, samedi, au Foyer des loisirs. Mais ce sont tout de même les Cantonniers de Magog qui ont soutiré une victoire de 4-3 à l'issue du premier des deux affrontements au programme en fin de semaine dans la Ligue de hockey midget AAA.

Malgré la défaite crève-coeur, l'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault, a accordé une bonne note à ses protégés. «Je pense qu'on peut donner une bonne note aux joueurs aujourd'hui en ce qui concerne l'intensité, la discipline ainsi que du respect du plan de match dans notre structure.» 

Fait cocasse, les deux formations ont eu à composer avec une pause forcée en fin de deuxième période. Avec 3mn11 à faire en médiane, l'une des baies vitrées de la patinoire est sortie de son cadre, ce qui a retardé la partie d'une bonne vingtaine de minutes. À ce délai s'est ajouté un 14 minutes pour passer la Zamboni. Les officiels et les dirigeants des deux équipes ont convenu de retraiter au vestiaire le temps que tout soit rentré dans l'ordre. Puis, ils ont disputé les 3mn11 restantes avant de prendre une pause de deux minutes pour permettre aux deux équipes de changer de côté et enchaîner avec la troisième période.

«La pause (prolongée) a peut-être brisé un petit peu notre tempo, parce que ça allait bien, mais c'est nous en bout de ligne qui avons accordé un troisième but à la reprise du match en(fin de) deuxième période. Cela dit, c'était la même situation pour les deux équipes et il faut donner le crédit à Magog qui a su profiter des chances qu'ils ont été en mesure de se créer», a commenté le pilote des Élites.

Remontée

Les visiteurs ont été plus opportunistes en première pour prendre les devants 1-0 en première sur un tir de Félip Bourdeau sans aide. En début de deuxième, Carl-Olivier Dignard a permis aux Élites de niveler la marque. Toutefois, les Cantonniers en ont profité pour reprendre les devants lorsque Jérémy Rainville a pu filer avec la rondelle en sortant du banc de pénalité pour déjouer le gardien Jonathan Cournoyer.

Au retour de de la longue pause imposée par un problème de baie vitrée, ce sont encore les visiteurs qui ont su tirer le meilleur partie de la situation. Avec 41 secondes à faire pour compléter le deuxième vingt, Samuel Grégoire a logé la rondelle dans le haut du filet pour conforter l'avance des siens à 3-1.

Malgré ce déficit de deux buts, les Élites n'ont jamais baissé les bras. Ils ont plutôt redoublé d'ardeur dès le début de la troisième et leurs efforts ont été récompensés. Vincent Cloutier a déjoué Jacob Delorme à l'issue d'un beau jeu de passes orchestré par ses coéquipiers Gabriel Montreuil et Olivier Charest avec à peine 1mn29 d'écoulées au dernier tiers. La troupe de Steve Thériault a continué de trimer dur, si bien que cinq minutes plus tard, Marc-Olivier Tremblay réussissait à créer l'égalité sur une passe de Charles-Édouard Drouin.

Avec 13mn02 à faire, les Élites pensaient bien avoir marqué pour prendre l'avance, mais finalement, le but n'a pas été accordé puisque la rondelle avait frappé la barre transversale sans franchir la zone payante. Les Jonquiérois ont continué de bourdonner autour du filet dans la zone adverse et n'ont pu mettre à profit un avantage numérique. Miguel Duchaine a jeté une douche d'eau froide sur les Jonquiérois en marquant avec huit minutes à écouler dans la rencontre, mais ces derniers se sont ressaisis et ont tout tenté. Avec une minute au tableau, les Élites ont joué leur va-tout en retirant leur gardien au profit d'un 6e attaquant, mais ce fut peine perdue. Ils ont eu beau avoir dominé 32-20 au chapitre des tirs au but, les Jonquiérois ont concédé la première manche à la troupe de Félix Potvin. 

Les deux formations croisent à nouveau le fer aujourd'hui (dimanche), à 14h, au Foyer des loisirs et le pilote des Élites s'attend à ce que ses protégés trouvent une façon de rebondir. «On voue un grand respect à Magog; ils sont bien entraînés et bien structurés, mais ce sera à nous d'être encore meilleurs pour rivaliser avec eux dimanche», de conclure Steve Thériault.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer