27 minutes suffisent aux Albatros

Les Albatros du Collège Notre-Dame ont pris d'assaut... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Albatros du Collège Notre-Dame ont pris d'assaut le territoire des Élites pendant 27 minutes, dimanche, ce qui les a menés à un gain de 5-2.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

En accueillant les Albatros du Collège Notre-Dame à deux reprises, les Élites de Jonquière avaient un gros mandat sur les bras, en fin de semaine. Vainqueurs samedi, ils n'ont pas été en mesure de compléter le balayage dimanche puisqu'ils ont baissé pavillon 5-2.

La deuxième partie du programme double a échappé aux Élites principalement en raison du déroulement des 27 premières minutes. Pendant cette portion de la rencontre, les visiteurs ont pris une avance de 4-1. Le reste du match a appartenu à la formation jonquiéroise, mais son manque d'opportunisme l'a empêché de remonter la pente.

Le vent a tourné lorsque l'entraîneur des Élites, Steve Thériault a remplacé le gardien Zachary Paradis par Jonathan Cournoyer après le quatrième but des Albatros. Comme par magie, les Élites ont retrouvé leurs jambes et pris le contrôle de la rencontre. Ils ont notamment dominé 15-4 au tableau des lancers en troisième période, mais leurs nombreuses présences en territoire adverse pendant ces 20 minutes n'ont pas donné un seul but.

«Nous devons travailler afin de pouvoir placer des rondelles dans les ouvertures pour capitaliser sur nos occasions, a fait remarquer Steve Thériault après la rencontre. Des chances, nous en avons eu plusieurs dans ce match. C'est ce qui nous manque présentement.

«Quand Jonathan est devant le filet, les joueurs sont en confiance et ça paraît. Honnêtement, il est vrai que Zack aurait certainement aimé revoir un ou deux lancers, mais c'est la responsabilité de tous les joueurs de faire preuve de la même confiance et de jouer de la même façon, peu importe qui est devant le filet. Regardons ce qu'on a fait en troisième période contre la meilleure équipe de la ligue. Je suis très satisfait de la fin de semaine.»

Le début de match plus difficile de son équipe, Steve Thériault l'a aussi expliqué par la qualité de l'opposition. Les Albatros font partie de la crème du circuit de hockey midget AAA et ils ont rapidement pris les moyens pour ne pas perdre deux matchs de suite.

«Je connais bien l'entraîneur de cette équipe (Christian Caron) et je sais très bien qu'il n'était pas satisfait du match de samedi, a noté le pilote des Élites. Il était sûr et certain qu'ils allaient sortir en force. Leur mandat était de placer des rondelles et de compléter les mises en échec. De notre côté, nous devions répéter aux joueurs qu'ils ne devaient pas répliquer. Je voulais que l'autre équipe se dise: ''On les frappe, on les frappe et ça ne marche pas''. L'autre équipe ne pouvait être aussi intense pendant 60 minutes. Nous avons fini par prendre le rythme et nous ne l'avons jamais perdu.»

Il ne manquait que des buts.

Parlant de buts, Marc-Antoine Gagné et Mathieu Boulianne ont trouvé le fond du filet pour les Élites.

Claude Bouchard honoré

Les Élites de Jonquière ont rendu hommage à Claude Bouchard, dimanche. Ils en ont fait le plus récent membre de leur club des Ambassadeurs.

Le club des Ambassadeurs des Élites de Jonquière existe depuis janvier 2009. Il a été créé afin de reconnaître et de souligner la contribution sociale et sportive d'anciens joueurs, entraîneurs et membres de l'organisation midget AAA dans le but de développer le sentiment d'appartenance à son endroit. Outre Claude Bouchard, il compte dans ses rangs Sylvain Rodrigue, Jean-Simon Allard, Félix Petit, Yannick Landry, Mathieu Simard, Marc-Étienne Hubert, Mathieu Garon, Ghislain Vigneault, Karl Dykuis, Jérôme Boivin, Stéphane Routhier, Gilles Bouchard, Robin Bouchard et Jean Imbeau.

Entraîneur des Cataractes de Shawinigan, Claude Bouchard a été associé aux Élites pendant six saisons. Il a d'abord secondé Martin Daoust durant deux campagnes, en milieu des années '90. Il a dirigé les Élites en 2006-07 et aussi de 2009 à 2012.

«C'est un bel honneur que m'ont fait les Élites et j'en suis content, a indiqué le Jonquiérois. C'est une belle marque de reconnaissance et ça m'a fait plaisir de revoir bien des gens qui étaient là quand je faisais partie des Élites. C'est l'équipe de ma ville et je n'ai jamais renié mes origines. Je reviens souvent à Jonquière. Faire partie du club des Ambassadeurs est un bel honneur.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer