Les Élites encaissent un dixième revers de suite

L'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Élites de Jonquière ont atteint la dizaine de défaites consécutives vendredi soir à Saint-Eustache. Les locaux ont effacé trois fois des déficits en début de match pour s'imposer de manière convaincante 7-3.

Après un début de saison intéressant dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Élites ont maintenant perdu 13 de leurs 15 dernières rencontres. Face aux Vikings, avec un alignement complet depuis un bon moment après une pause de près de deux semaines, les Jonquiérois ont connu un bon départ. Ils ont pris trois fois les devants par un but, par l'entremise de Vincent Cloutier, Mathieu Boulianne et Brendan St-Louis, mais chaque fois, leurs adversaires ont répliqué. Félix Lafrance a ensuite marqué deux buts controversés qui ont placé les siens en bonne posture. Sur une séquence où il a contourné le filet avant de battre Jonathan Cournoyer, l'arbitre a d'abord indiqué que le filet avait été déplacé. L'un des juges de lignes a dit le contraire et après consultation, le but a été accordé. Puis, trois minutes plus tard, un joueur des Élites a été dardé ce qui a causé un surnombre qui a mené au cinquième des Vikings.

«Après, on a perdu un peu le focus. On n'avait plus de structure dans les trois zones», de résumer l'entraîneur-chef des Élites Steve Thériault, vantant la vitesse et l'habileté de ses adversaires qui ont terminé la rencontre avec 42 tirs. Lafrance a complété son tour du chapeau à mi-chemin en troisième.

«Dernièrement, on s'en sortait bien en défensive, mais on ne marquait pas. Cette semaine, à l'entraînement, on a mis l'accent sur l'attaque et les gars ont semblé oublier la défensive. On a fait de nombreux revirements qui ont mené à des chances. Ils en ont marqué sept et sans le brio de Jonathan, ça aurait été encore pire», de concéder Thériault, soulignant que ses troupiers avaient montré de bonnes intentions, mais qu'à un certain moment, les émotions ont pris le dessus.

«Ça devient difficile parce que chaque fois qu'on délaisse un élément à l'entraînement, on oublier le reste. On ne peut pas tout voir en une semaine», de convenir Steve Thériault.

Les Élites poursuivront leur fin de semaine sur la route samedi, à Laval-Montréal. Lors du dernier affrontement entre les deux équipes, au Foyer des Loisirs, l'espoir des Sags Alexis Shank a réalisé un blanchissage dans une victoire du Rousseau Royal au compte de 4-0.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer