Troisième période fatale pour les Élites

Les Élites de Jonquière... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Élites de Jonquière

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La troisième période aura été fatale aux Élites de Jonquière qui ont concédé une victoire 3-1 face aux Estacades de Trois-Rivières. La troupe midget AAA de Steve Thériault avait pourtant bien amorcé la rencontre au centre sportif Alphonse-Desjardins en prenant les devants 1-0 en première sur un tir de Marc-Olivier Tremblay. En deuxième, les Élites ont réussi à tenir le fort, mais tout s'est écroulé en troisième, les Trifluviens ouvrant la machine à pleins gaz pour enfiler trois buts sans réplique, dont un dans un filet désert.

En entrevue d'après-match, le pilote des Jonquiérois ne pouvait que déplorer le manque de concentration de ses protégés au fur et à mesure que le match progressait.

«Après avoir joué une bonne première période, on a vraiment perdu notre identité qui, à la base, est de travailler sans relâche et d'être guerriers. (Vendredi), Trois-Rivières travaillait plus fort que nous: ils étaient premiers sur la rondelle, ils gagnaient leur bataille et ils terminaient leurs mises en échec, tandis que nous, de notre côté, on a semblé perdre notre focus et notre courage. Au lieu de payer le prix, les joueurs y allaient pour la facilité et trichaient. À un moment donné, ça te rattrape et c'est ce qui est arrivé en troisième période», a résumé Steve Thériault, déplorant aussi l'attitude négative affichée par ses troupes sur le banc.

«La saison est jeune et il faut peut-être passer par là, mais il va falloir que les joueurs réalisent qu'ils ont une super bonne équipe quand ils travaillent ensemble. Par contre, quand ils décident de faire à leur tête et de ne pas s'investir à 100%, on fait comme en troisième. Au midget AAA, les gars doivent se présenter à chaque match. On le répète souvent. Lorsqu'on prend des temps d'arrêt et qu'on demande certaines choses, quand ça ne se fait pas, c'est soit un manque de courage, soit un manque de concentration, mais je pense que ce soir, c'était les deux», de conclure l'entraîneur-chef des Jonquiérois.

D'ici dimanche, les Élites tenteront donc de retrouver à la fois leur concentration et leur courage afin de retrouver le chemin de la victoire devant leurs partisans au Foyer des loisirs, à 14h, avec la visite du Blizzard du Séminaire Saint-François.

Juvénile scolaire

Dans la Ligue de hockey juvénile scolaire, les Mustangs de l'Odyssée Dominique-Racine ont amorcé la saison sur une bonne note en l'emportant 2-1 sur les Beaucerons de l'École secondaire Veilleux. L'entraîneur-chef Simon Coudé était fort satisfait de la tenue de ses protégés qui ont utilisé leur vitesse dans toutes les facettes du jeu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer