Thériault choisit les Élites plutôt que le Drakkar

Le directeur de la structure intégrée et entraîneur-chef... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le directeur de la structure intégrée et entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Steve Thériault sera bel et bien de retour à la barre des Élites de Jonquière pour une troisième saison. Tenté de faire le saut dans le junior majeur, l'homme de hockey a lancé une perche en direction du Drakkar de Baie-Comeau la semaine dernière, avant de se retirer du processus d'embauche pour le poste d'entraineur adjoint, laissé vacant à la suite du départ de Christopher Bartolone.

Lorsqu'il a vu qu'une porte s'ouvrait avec la formation de sa ville d'origine, Steve Thériault a démontré son intérêt à l'organisation du Drakkar. S'en est suivi une rencontre avec le directeur général Steve Ahern et l'entraîneur-chef Martin Bernard.

«Une journée ou deux après l'entrevue, j'étais plus ou moins bien face à la situation, a expliqué Steve Thériault. J'ai pesé le pour et le contre en tenant compte du fait d'être choisi. Le camp d'entraînement des Élites débute dans environ trois semaines et je ne sens pas non plus que j'ai fait le tour du midget AAA, des Élites et de toute la structure intégrée. Des raisons personnelles ont également pesé dans la balance. Finalement, avant même d'avoir une réponse du Drakkar, je suis entré en contact avec l'organisation. J'ai eu une bonne discussion avec Martin Bernard et je lui ai fait part de ma décision de me retirer du processus d'embauche.

«Martin a vraiment été généreux et gentil dans la façon dont ça s'est fait. Pour être passé par là antérieurement, il comprenait très bien mon raisonnement. J'ai bien apprécié la discussion que j'ai eue avec lui. J'ai donc décidé de rester dans la région pour le moment. Je suis dans une bonne organisation, j'aime les gens avec qui je travaille. Aujourd'hui, je suis plus à l'aise avec la décision que j'ai prise et je vais de l'avant.»

Steve Thériault précise qu'au moment où il a démontré son intérêt au Drakkar, il ne savait pas encore s'il était prêt à faire le saut dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il a tout de même décidé de passer l'entrevue afin de se donner du temps et les outils pour avoir une réflexion juste sur la situation.

«Après 48 heures, c'était de plus en plus clair dans ma tête que j'allais prioriser les Élites et mes raisons personnelles, a ajouté le Baie-Comois, qui ne connaissait pas la décision du Drakkar lorsqu'il s'est retiré du processus d'embauche. Il a préféré être honnête avec tout le monde.

Responsable de la structure intégrée en plus de son poste d'entraîneur-chef avec les Élites de Jonquière, Thériault a fait savoir qu'il était heureux avec la formation midget AAA, tout en avouant que le souhait de tout entraîneur qui se respecte était de gravir les échelons.

«J'ai de belles tâches et je suis à l'aise de continuer là-dedans, a-t-il partagé. J'estime que j'ai encore des choses à apprendre et à prouver. Quand on est une bonne personne et qu'on fait les choses pour les bonnes raisons, on souhaite qu'une porte s'ouvre dans les prochaines années. Peut-être que le timing sera meilleur à ce moment. Une chose est sûre, je vais juste être meilleur quand ça va arriver.»

Steve Thériault entend maintenant s'investir totalement dans le succès de son équipe. Il a également souligné le plein soutien des dirigeants des Élites, à commencer par le président Michel Simard.

«Oui les dirigeants des Élites sont là pour le développement des joueurs, mais ils sont également là pour le développement de leurs entraîneurs, a souligné Thériault. Même si ce n'était pas facile avec le départ de Simon Gaudreault (chez les Saguenéens), j'avais tout de même l'appui de l'organisation. Les Élites veulent des passionnés, ils veulent des entraîneurs de carrière et j'ai toujours senti leur appui. J'ose croire et espérer qu'ils sont contents de ma décision.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer