Les vrais Élites se lèvent

  • Le gardien des Élites, Olivier Rodrigue, a été solide devant son filet, repoussant 37 tirs (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Le gardien des Élites, Olivier Rodrigue, a été solide devant son filet, repoussant 37 tirs

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 1 / 8
  • Jérémy Fortin a marqué les deux buts des Élites dans la victoire de 2-1 sur les Lions du Lac-Saint-Louis. La série quart de finale 3 de 5 est maintenant égale 1-1 et le prochain match sera disputé dimanche, à Montréal. (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Jérémy Fortin a marqué les deux buts des Élites dans la victoire de 2-1 sur les Lions du Lac-Saint-Louis. La série quart de finale 3 de 5 est maintenant égale 1-1 et le prochain match sera disputé dimanche, à Montréal.

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 2 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 3 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 4 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 5 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 6 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 7 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec une victoire de 2-1 vendredi soir au Foyer des Loisirs, les Élites de Jonquière ont évité bien des complications dans leur série quart de finale trois de cinq face aux Lions du Lac-Saint-Louis. Les deux prochains matchs seront maintenant disputés dans la région de Montréal

«C'était notre cinquième match éliminatoire, mais je pense que c'était vraiment notre premier match de série qu'on jouait au niveau de l'engagement et de l'intensité. Il y a des petites choses à corriger, mais il y a un ''beat'' de séries qui vient d'embarquer», a résumé l'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault, dans son bureau après la rencontre.

Les Élites ont montré un visage renouvelé dans ce deuxième affrontement après la défaite de 3-1 la veille. Cette fois, ils n'ont jamais tiré de l'arrière. «Je suis content de la façon que les gars se sont présentés. On a eu une rencontre en après-midi et c'était vraiment de se dire les vraies affaires et d'ensuite rendre ça positif. On voulait voir de l'enthousiasme et focusser sur les bonnes choses. Les gars se sont bien comportés, comme on les avait vus en saison», a noté Thériault, très à l'aise avec la situation de son équipe qui devra maintenant remporter au moins une victoire sur la patinoire adverse.

Jérémy Fortin a inscrit les locaux au pointage quand la rondelle a rebondi sur lui pour se retrouver derrière le gardien des Lions, Sandro Silvestre. En deuxième période, les Élites ont été ralentis par les nombreuses pénalités et en toute fin d'engagement, après un très mauvais revirement qui a mené à une descente à 3 contre 1, Matthew Pietroniro a complété un beau jeu de passe pour créer l'égalité. Loin d'être abattus, les Jonquiérois sont revenus en force au dernier engagement et leurs efforts ont été récompensés quand Jérémy Fortin a inscrit son deuxième de la rencontre, en frappant la rondelle en plein vol. Dans les 15 dernières minutes, les incursions sérieuses des Lions dans le territoire adverse ont été rares et quand ils ont réussi, Olivier Rodrigue a dit non. Le gardien de 15 ans s'est illustré avec une performance de 37 arrêts.

Les Lions étaient la seule équipe de la Ligue de hockey midget AAA que les Élites n'avaient pas battue cette saison. Ils avaient remporté les trois matchs, incluant la rencontre de jeudi.

«Au niveau de l'équipe, il y avait peut-être un blocage parce qu'ils nous avaient battus trois fois. C'est le premier match qui voit un semblant de ce à quoi on ressemble vraiment. On peut juste être meilleurs maintenant, a laissé tomber Steve Thériault. «On a franchi une barrière. Les gars ont quelque chose de concret. On les a battus et ça peut jouer dans la tête des joueurs de l'autre côté aussi. Ça remet les pendules à l'heure.»

Seule ombre au tableau pour les Jonquiérois: l'avantage numérique a continué d'éprouver des problèmes, étant blanchi en six occasions. Depuis le début des séries, ils n'ont marqué qu'un seul but, alors qu'ils évoluaient à cinq contre trois. «Si on veut avancer, ça va nous prendre l'apport de l'attaque massive pour nous donner un coup de main», a reconnu Steve Thériault qui tentera de trouver des solutions pendant la journée de congé. Il visionnera également certaines séquences qui ont mené à des pénalités afin de réduire le nombre, même si hier, les Lions n'ont également rien généré en cinq occasions. Le troisième match sera disputé dimanche.

Une réunion bénéfique

Visiblement, la réunion d'équipe des Élites avant le deuxième match face aux Lions a eu un effet bénéfique.

«Quand on s'est présentés à l'aréna, ce n'était pas pour jouer un match de hockey, mais pour gagner un match de hockey, a confié Jérémy Fortin, auteur des deux buts des siens. On a eu du plaisir. Hier, on pensait trop et là, on s'est dit qu'on allait avoir du fun en travaillant fort. Je pense que c'est ce qui a fait la différence entre la victoire et la défaite.

«Toute l'année, on a eu à faire face à cette pression. En étant au premier rang, tous les autres clubs voulaient prouver qu'ils étaient capables de nous battre. On a bien répondu dans ce deuxième match», a-t-il poursuivi.

De l'autre côté de la patinoire, l'entraîneur-chef des Lions, Jon Goyens, se disait également très heureux de retourner à domicile avec une égalité de 1-1.

«Avec le déplacement et le délai dans l'horaire avec la tempête mercredi, je pense que nos gars ont bien fait. On a seulement donné trois buts en deux matchs. On sait que défensivement et devant les buts, ils sont très forts. Quand on a des chances, on doit mettre la rondelle dans le filet. Les opportunités n'arrivent pas trop souvent contre Jonquière», de noter Jon Goyens, estimant que les deux premières rencontres avaient été semblables à plusieurs points de vue. Il utilisera donc le même plan de match pour le troisième match et espère que ses troupiers seront revigorés par le fait de se retrouver devant leurs partisans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer