Mauvais départ pour les Élites

Les Élites devront se retrousser les manches pour... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Élites devront se retrousser les manches pour le match #2 disputé vendredi, à 19h, au Foyer des loisirs, pour relancer cette série 3 de 5.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Élites de Jonquière ont été méconnaissables, jeudi soir, mais pas dans le bon sens du terme. La troupe de Steve Thériault a en effet baissé pavillon 3-1 face aux Lions du Lac-Saint-Louis devant une belle foule de quelque 650 spectateurs présents au Foyer des loisirs pour le premier match de la série quart de finale.

Les Jonquiérois ont bien amorcé la première et ont même été les premiers à s'inscrire au pointage sur un tir de Marc-Antoine Gagné avec à peine 4mn40 écoulées. Les visiteurs ont toutefois joué de chance, en profitant d'un tir bloqué dans un premier temps par le cerbère Olivier Rodrigue qui a roulé derrière lui. Bailey Bilney Morrissette n'a eu qu'à pousser la rondelle dans le but pour niveler la marque. Les Lions doivent une fière chandelle à leur gardien Sandro Sylvestre, car les Élites l'ont mis à rude épreuve dans la dernière minute du premier vingt. Mais les choses se sont vraiment gâtées par la suite. Ce qui a d'ailleurs fait dire à l'entraîneur-chef Steve Thériault qu'il avait l'impression que c'était ses gars qui avaient fait le voyage de cinq heures en autobus et non les Lions. «C'est nous qui avions l'air d'arriver du Grand Nord», a-t-il imagé.

Compliqué

En fait, rien ne fonctionnait pour les locaux qui avaient de la difficulté à s'installer dans la zone adverse. Même le jeu de puissance n'a mené à rien (0 en 5).

D'ailleurs, même si les Lions ont dominé en deuxième, ils ont été limités qu'à un but en avantage numérique sur un tir d'Azzaro Tinling. En troisième, la touche habituelle des Élites n'a pas opéré non plus, les Lions fermant le jeu tout en réussissant à conforter leur avance à 3-1 (Isiah Campbell).

«Il faut donner le crédit aux Lions. Ils ont travaillé plus fort que nous. Ils étaient plus impliqués et ils jouaient plus ensemble que nous», a commenté Steve Thériault après la rencontre. Réussiront-ils à résoudre l'énigme des Lions? Car en saison régulière, les Jonquiérois ont perdu leurs deux matchs sur la route contre eux par un point. «Je pense qu'il y a assez de têtes de hockey ici pour trouver une solution. On va analyser le match qui vient de se jouer, mais juste de redoubler d'efforts et un meilleur engagement envers l'équipe et ce sera déjà ça de pris» a rétorqué le pilote des Élites qui ne reconnaissait pas lui non plus le caractère habituel de ses protégés.

« (Jeudi matin), on a parlé de communication et d'implication physique et de ce que j'ai vu, on ne se parlait pas sur la glace. Mais on s'est parlé en tabarouette avant d'embarquer sur la glace pour l'entraînement matinal et deux heures avant le match, les gars en avaient pas mal de la jasette. Sauf que quand le match a commencé, plus personne ne se parlait. On va s'organiser pour que vendredi, ils se parlent pendant le match, pas juste avant», assure Steve Thériault, fort mécontent de ses joueurs.

Réveiller le caractère

Vendredi matin, les joueurs seront convoqués à une rencontre avec le personnel d'entraîneurs pour ajuster les pendules, avec vidéos à l'appui. «Je ne les ai pas sentis nerveux (contre Lac-Saint-Louis). C'était plus un manque d'émotions. C'était comme le premier match contre Amos. C'est un peu la même chose qui s'est passée aujourd'hui (hier)», estime-t-il.

Par contre, Steve Thériault est convaincu que ses protégés sauront rebondir pour le match #2 de 19h, au Foyer des loisirs. «Ces gars-là ont beaucoup de caractère et ce sont des gagnants. Ils ne sont pas contents et que ces gars-là ne soient pas contents, ce n'est pas une bonne chose pour les Lions!» de conclure le pilote des Jonquiérois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer