Une autre belle remontée des Élites

Après avoir donné la victoire aux Élites en... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Après avoir donné la victoire aux Élites en tirs de barrage face au Blizzard, Émile Fortin a été accueilli par ses coéquipiers.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le championnat de la saison régulière attendra encore quelques heures pour les Élites de Jonquière qui ont toutefois les deux mains sur le titre. Ils ont trimé très fort pour venir à bout du Blizzard du Séminaire Saint-François mercredi soir, au Foyer des Loisirs, 5-4, en fusillade.

Avec cette victoire, une seule équipe peut toujours espérer rejoindre les Élites en tête du classement de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Gaulois du Collège Antoine-Girouard, mais ils devront être parfaits d'ici la fin. Avec 67 points, le plus haut total de leur histoire et trois parties à disputer, les régionaux ont dix points de priorité sur les Gaulois qui ont cinq matchs à leur horaire. «Je vais leur lever mon chapeau s'ils vont chercher dix points dans leurs cinq prochains matchs», a candidement lancé l'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault, dans son point de presse d'après-match lorsque le sujet du premier championnat depuis 1996 a été abordé.

Mercredi soir, les Élites ont appliqué une recette qui leur a bien servi depuis le début de la saison. Tirant de l'arrière 3-1 après 40 minutes, ils ont ouvert la machine en troisième période et ont marqué trois fois en quatre minutes, dont deux occasions de la palette de Marc-Antoine Gagné, pour prendre les devants et chasser le gardien du Blizzard, Philippe Gaudreault. Avec cinq minutes à faire, sur une séquence où une pénalité aurait dû être appelée, les visiteurs ont créé l'égalité sur une rondelle qui a dévié devant Simon Boudreault-Belzile. En tirs de barrage, Émile Fortin a été le seul à faire bouger les cordages pour procurer une 31e victoire cette saison aux Élites.

«On a voulu amener de l'émotion et les gars ont bien répondu», a souligné Steve Thériault qui a servi tout un sermon à l'un des deux officiels qui venait d'appeler une pénalité au son de la sirène en fin de deuxième période.

«Il y a une seule chose que je reproche à mes gars. On les avait préparés, on leur avait dit que ce ne serait pas facile et on l'a vu en première période. Quand ça se mettait à tourner, ça tournait. On n'était pas en mesure de créer des batailles. Pourtant, on avait vu des clips. Il va falloir que les gars apprennent à mieux se préparer, être plus calmes et se concentrer pour faire face à la musique», de laisser tomber Steve Thériault.

«Quand ça fait 30 victoires que tu amasses, tu fais confiance aux gars dans leur préparation parce qu'ils gagnent. On en a parlé entre la première et la deuxième et je pense qu'ils sont vraiment prêts à ce que ça fonctionne comme on le veut vraiment», a-t-il signifié.

En bref

• Les Gaulois du Collège Antoine-Girouard devaient affronter les Lions du Lac-Saint-Louis mercredi soir, mais après un incident dès les premières secondes, le match a été remis. Un joueur des Lions a été frappé et est demeuré étendu sur la patinoire une trentaine de minutes...

• L'espoir des Sags David Noël est tout feu tout flamme par les temps qui courent. Le défenseur de 16 ans a prolongé à cinq sa séquence avec au moins un point mercredi face aux Élites avec un but et une passe. Il compte 11 points au cours de cette série. Hier, son tir de la pointe en avantage numérique n'a donné aucune chance à Simon Boudreault-Belzile...

• Le message semble avoir été entendu par Nicholas Cardone qui a réintégré l'alignement des Élites avec panache. Le choix de 4e ronde des Sags avait été suspendu en fin de semaine dernière et est rentré au bercail mardi. L'entraîneur Steve Thériault pense que le moment était bien choisi pour cette petite mise au point. «On le tient et je pense que ça lui a fait du bien. Ça va peut-être sauver sa carrière. Ce soir, c'était un joueur d'équipe et il souriait. On a vu le changement tout de suite. Il a joué comme je veux qu'il le fasse et sûrement comme Yanick (Jean) veut qu'il joue. On l'a souligné après le match et il faut que ça continue comme ça», de confier l'entraîneur des Élites...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer