Le championnat attendra pour les Élites

Les Élites ont bien failli rentrer bredouilles de... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Élites ont bien failli rentrer bredouilles de leur rendez-vous avec les Albatros. Ils ont eu besoin d'un but de Jean-Simon Bélanger avec cinq secondes à jouer en troisième période pour forcer la prolongation.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Élites de Jonquière ont échappé une première occasion d'être couronnés champions de la saison régulière de la Ligue de hockey midget AAA, dimanche.

Pour atteindre cette étape, les Élites avaient besoin de deux ingrédients. Ils devaient battre les Albatros du Collège Notre-Dame et espérer une défaite du Phénix du Collège Esther-Blondin contre les Vikings de Saint-Eustache. Le Phénix a perdu, mais les Élites n'ont pas fait leur part en s'inclinant 4-3 en fusillade. La bonne nouvelle dans leur cas, c'est qu'ils ont encore quatre matches en banque pour mettre la main sur le petit point qui manque.

Les Élites ont bien failli rentrer bredouilles de leur rendez-vous avec les Albatros. Ils ont eu besoin d'un but de Jean-Simon Bélanger avec cinq secondes à jouer en troisième période pour forcer la prolongation. Bélanger a marqué alors que son équipe jouait en désavantage numérique et que son gardien avait été retiré à la faveur d'un attaquant supplémentaire.

Malgré ce point arraché difficilement, l'entraîneur Steve Thériault a donné une bonne note à son équipe. Il estime qu'elle a beaucoup mieux que jeudi, contre les Commandeurs de Lévis.

«Nous avons assez bien joué pour obtenir les deux points, a avancé le pilote des Élites. La victoire pouvait aller d'un côté comme de l'autre. Nous avons manqué d'opportunisme. Nous avons manqué un peu de rapidité autour de leur filet. Nous aurions pu avoir l'instinct du tueur un peu plus. De cette façon, nous n'aurions pas été obligés d'aller en prolongation.

«Dans l'ensemble, nous n'avons pas donné beaucoup de chances de marquer, à l'exception de deux petites erreurs en première période qui nous ont coûté deux buts. Nous avons aussi frappé trois ou quatre poteaux. Leur gardien a fait sa chance. C'est notre manque d'opportunisme qui a fait le match.»

Quand on lui a fait remarquer que les nombreuses pénalités imposées à son équipe ont aussi influencé le déroulement de la rencontre (les Albatros ont joué sept fois en avantage numérique), Thériault a refusé de lancer la pierre à son équipe.

«Je considère que c'était tiré par les cheveux quelques fois et je commence à être écoeuré de ça, a répondu l'entraîneur. On méritait plein de punitions, mais...»

Outre Bélanger, aussi auteur du premier but, Louis-Charles Lemay a marqué pour les Élites.

Cardone suspendu

Notons par ailleurs que l'attaquant Nicholas Cardone manquait à l'appel, dimanche. La direction des Élites l'a retourné à la maison en l'invitant à réfléchir un peu. Il est suspendu jusqu'à nouvel ordre.

À ce propos, Thériault a noté que la solution appartient à celui qui a été un choix de quatrième ronde des Saguenéens en juin 2015. Lorsqu'il l'aura trouvée, il pourra solliciter un retour. Il nécessitera tout de même l'approbation de l'équipe.

«La chose la plus importante de notre équipe cette année, c'est l'esprit d'équipe, a noté Steve Thériault. On ne va pas laisser un joueur briser notre chambre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer