Les Élites champions de leur division

Incapables de trouver le fond du filet adverse... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Incapables de trouver le fond du filet adverse pendant les deux premières périodes, les Élites de Jonquière se sont éclatés en troisième pour l'emporter 4-1 face aux Grenadiers de Châteauguay (avec les chandails des Patriotes hier, soit le nom d'origine de l'équipe).

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une poussée de quatre buts sans réplique en troisième période a permis aux Élites de Jonquière de savourer une victoire de 4-1 aux dépens des Grenadiers de Châteauguay. Du même coup, les protégés de Steve Larouche ont confirmé leur titre de champions de la division La Coop de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, une première depuis 1994.

De fait, grâce à leur avance en terme de victoires (28 actuellement), les Élites ne peuvent plus être détrônés par leurs poursuivants, les Estacades de Trois-Rivières (19), et ce, même si ces derniers gagnaient leurs huit derniers matchs au calendrier. Cela dit, l'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault, préférait attendre que le second match contre Châteauguay programmé pour cet après-midi soit disputé avant de penser aux réjouissances.

De fait, hier, même s'ils ont dominé au chapitre des tirs au but à chacune des trois périodes, les Élites ont mis deux périodes avant de réussir à trouver le fond du filet adverse, alors que les Grenadiers avaient réussi à déjouer le gardien Simon Boudreault-Belzile en première, à la faveur d'un jeu de puissance. Les Jonquiérois ont surtout péché en avantage numérique, incapables de capitaliser en 11 occasions. «On a manqué d'opportunisme au niveau de l'avantage numérique et on a eu aussi de la misère à s'installer dans les deux premières périodes», a admis Steve Thériault. «On n'était pas en mesure de se créer un momentum sur notre avantage numérique. On a eu des chances à 5 contre 3 où l'on réfléchissait plutôt que d'exécuter.»

Le pilote des Jonquiérois était cependant fier de la tenue de ses protégés. «Je suis content que les gars aient respecté le plan. Après deux périodes, Châteauguay avait 11 lancers (après deux périodes) et c'était notre façon de se comporter sans la rondelle qui était importante à 5 contre 5, a commenté Steve Thériault. Châteauguay est une équipe bien balancée, capable de générer beaucoup d'attaque. De plus, ils ont l'un des meilleurs joueurs de la ligue en Félix Bibeau (auteur du seul but des Grenadiers), mais les gars ont bien répondu. Dimanche, ce sera important d'effectuer les ajustements requis pour continuer à bien se comporter.»

Fidèles à leurs habitudes, les Élites ont redoublé d'ardeur en troisième et ça a payé. Louis Charles Lemay, Alex Tremblay, Philippe-Olivier Riopel et Rafaël Harvey-Pinard (dans un filet désert) ont contribué à la remontée victorieuse des locaux.

Aujourd'hui, les champions de la division La Coop affronteront donc une dernière fois les meneurs de la division Tacks à compter de 14h, au Foyer des loisirs. Le gardien Olivier Rodrigue défendra le filet des locaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer