Hugo Savinski choisit bien son moment

Les joueurs des Jeannois d'Alma n'ont pas réussi... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les joueurs des Jeannois d'Alma n'ont pas réussi à déjouer le gardien des Patriotes du Cégep Saint-Laurent.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Hugo Savinsky pouvait difficilement trouver un meilleur moment pour inscrire son premier but de la saison. En trouvant le fond du filet au début de la prolongation, il a donné une victoire de 3-2 aux Élites de Jonquière sur les Albatros du Collège Notre-Dame, dimanche.

Les Élites l'ont cependant échappé belle lors de ce deuxième match en autant de jours à Rivière-du-Loup. Ils ont eu besoin d'un filet de Rafaël Harvey-Pinard, marqué avec 33 secondes à jouer en troisième période, pour forcer la prolongation.

«Ce fut quand même notre meilleur match depuis le retour des Fêtes, a analysé l'entraîneur des Élites, Steve Thériault. Même si nous perdions 2-1 après la première période, j'étais content de notre façon de jouer. De petites erreurs en désavantage numérique ont été à l'origine de leurs buts, mais nous gardions quand même les choses simples et nous tirions avantage de leur façon de jouer. On sait comment ils jouent. Leurs défenseurs aiment mettre de la pression sur les ailiers et nous avons mieux réagi. Nous avons pu nous servir de notre vitesse pour entrer en zone adverse.»

Le match a mis en vedette deux gardiens en bonne forme. Tristan Bérubé, auteur de 44 arrêts pour les Albatros, et Olivier Rodrigue, qui a fait face à 31 tirs, ont eu droit aux deux premières étoiles. L'autre pointeur des Élites a été Jean-Simon Bélanger.

Jeannois blanchis

Au hockey collégial, les Jeannois du Collège d'Alma ont été blanchis 2-0 par les Patriotes du Cégep Saint-Laurent. Ces derniers ont inscrit le but gagnant en désavantage numérique, au milieu du troisième tiers, et ont ajouté un deuxième filet en fin de match dans les mêmes circonstances, alors que leurs rivaux avaient retiré leur gardien.

«Nous avons tenu le match serré jusqu'à la fin et nous aurions dû marquer un ou deux buts dans les deux premières périodes, a résumé le pilote des Jeannois, Pascal Hudon. Olivier Bouchard et Pierre-Luc Houde, qui sont au coeur de notre jeu de puissance, étaient suspendus pour ce match, ce qui nous a fait mal. Ce fut un de nos bons matchs depuis un bout de temps. Nous avons bien joué et bien contrôlé le jeu. Je crois que nous avons donné quatre chances de marquer. C'était la consigne qui avait été donnée puisque nous n'avions que huit attaquants. Le travail a été bien fait, mais malheureusement ils ont marqué alors que nous étions en avantage numérique.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer