Les Élites avancent

Les Élites de Jonquière... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les Élites de Jonquière

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Élites de Jonquière ont terminé en beauté leur calendrier régulier avant la pause des Fêtes. Plus important encore, leur victoire de 4-1 sur les Estacades de Trois-Rivières leur permet d'accéder à la ronde éliminatoire du Challenge midget AAA CCM, à Gatineau. D'ailleurs, les Jonquiérois affronteront les Gaulois du Collège Antoine-Girouard en quarts de finale, à compter de 10h30 ce matin.

Vendredi, les régionaux devaient absolument l'emporter pour passer aux quarts de finale. Propulsés par leur avantage numérique, ils ont réussi leur mission pour prendre l'une des trois places disponibles de meilleurs deuxièmes. Grâce à leur parcours parfait de trois victoires, dont celle en fusillade jeudi sur les Élites, les Riverains du Collège Charles-Lemoyne ont terminé en tête du groupe CCM.

La rencontre d'hier n'a pas été une partie de plaisir pour les Jonquiérois qui ont particulièrement souffert en première période, étant dominés physiquement et 16-4 au chapitre des tirs au but. Le gardien Olivier Rodrigue en a bloqué 15 pour permettre à son club de retourner au vestiaire seulement en retard 1-0. «On se connaît. C'était notre 5e affrontement en peu de temps. On savait que ce serait exigeant physiquement et ç'a été le cas», de résumer l'entraîneur-chef Steve Thériault qui a eu une bonne discussion avec ses troupiers pendant l'entracte.

«On devait cesser de les regarder faire et d'être des victimes. C'était à nous de répondre et de réagir et c'est ce qu'on a fait à partir de la deuxième période», de pointer Thériault.

Blessé en première période, Jean-Simon Bélanger a inscrit les Élites au pointage lors d'un avantage numérique avec un tir sur réception. Après la rencontre, il a passé des radiographies et demeure un cas incertain pour la suite du tournoi. Steve Thériault mentionnait après la rencontre que plusieurs pénalités auraient pu être appelées sur l'attaquant de 17 ans lors du premier engagement. Les Élites ont de nouveau frappé avec l'avantage d'un homme avec un peu plus de cinq minutes à faire en temps réglementaire. La rondelle a encore bien circulé et Émile Fortin a pris un tir qui s'est faufilé jusque dans le fond du but. «À partir de ce moment, il ne restait que quelques minutes à gérer. Pour une fois, au lieu de rendre ça compliqué, on a pu marquer dans un filet désert (2 fois), ce qui nous a donné une aisance pour la dernière minute», de noter Steve Thériault qui, avant les deux buts en avantage numérique, avait demandé un temps d'arrêt pour peaufiner la stratégie.

Le duel face aux Estacades était le dernier comptant pour le classement général avant la pause des Fêtes. Les Élites ont roulé à plein régime et en étaient hier à une 20e rencontre consécutive sans revers en temps réglementaire. Leur dernier match sans amasser de point remonte au 10 octobre à Magog. Au cours de cette séquence effrénée, ils ont cumulé 38 points sur une possibilité de 40 et sont bien installés au sommet du classement avec 52 points en 32 parties. À leur retour en janvier, il auront 14 rencontres à disputer avant la fin du calendrier régulier à l'assaut d'un premier championnat depuis 1996.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer