Une neuvième victoire de suite

Les Élites de Jonquière ont obtenu une neuvième... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Les Élites de Jonquière ont obtenu une neuvième victoire de suite hier.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le livre des records continue de s'écrire pour les Élites de Jonquière dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Hier, à Rivière-du-Loup, ils ont obtenu une neuvième victoire de suite, 3-2 sur les Albatros.

Après avoir subi trois défaites pour débuter la saison, le gardien de 15 ans Olivier Rodrigue a maintenant savouré la victoire à ses 11 derniers départs. Hier, l'espoir en vue du prochain repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec a mérité la première étoile de la rencontre grâce à une performance de 32 arrêts. Il a du même coup abaissé sa moyenne de buts accordés à 2,06 et son pourcentage d'arrêt s'établit maintenant à ,934. «Il est solide. Il donne confiance à tout le monde devant lui. Les gardiens, c'est une pièce maîtresse dans notre alignement et chaque match, ils réussissent à nous garder dans le match», de louanger l'entraîneur-chef Steve Thériault qui enverra dans la mêlée Simon Boudreault-Belzile, cet après-midi à Lévis.

Les Élites n'ont jamais tiré de l'arrière, mais les Albatros n'ont jamais lâché. Après avoir disputé un premier match en carrière dans la LHJMQ la veille avec les Saguenéens, Marc-Antoine Gagné a récolté deux passes, sur les deux premiers buts des siens, marqués par Philippe-Olivier Riopel. Lors d'un avantage numérique en fin de match, Rafaël Harvey-Pinard a donné un coussin de deux buts aux Jonquiérois qui a été nécessaire. Alexis Arsenault a réduit l'écart à un but avec un peu plus d'une minute à faire, mais les visiteurs ont tenu le coup pour augmenter leur avance au sommet du classement général avec leur 20e victoire de la saison, en 27 rencontres. Le duel d'hier en était un très important puisque les Albatros n'accusaient que trois points de retard. Les régionaux ont toutefois célébré très calmement. «Il faut donner crédit aux Albatros qui ont travaillé plus fort que nous lors des 40 premières minutes. Ça été difficile le long des rampes où ils ont eu le dessus. En troisième, on a revu un peu plus notre équipe de travaillants sans relâche», de résumer Steve Thériault qui commence à être habitué aux matchs serrés, ce qui fait la réputation de son club cette saison.

«Quand je sais que mon équipe est aiguisée, je suis assez zen. On se sait en contrôle et c'est tout le temps de la manière dont on se comporte qui importe et on regarde le pointage après. Quand ils ont fait 3-2 en fin de match, elle était plus stressante parce qu'on avait pas joué 60 minutes, c'est sûr et certain. Dans ce temps, c'est un peu plus énervant», de confier l'entraîneur des Élites.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer