Les Jonquiérois l'emportent à l'arraché

Le #17 des Élites de Jonquière, Philippe-Olivier Riopel,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le #17 des Élites de Jonquière, Philippe-Olivier Riopel, a été particulièrement efficace, marquant les deux premiers filets des siens en avantage numérique dans une victoire de 5-4 en fusillade aux dépens des Estacades de Trois-Rivières.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la Ligue de hockey midget AAA, les Élites de Jonquière ont eu le dernier mot sur les Estacades de Trois-Rivières 5-4, hier soir, en tir de barrage, à l'issue d'un duel âprement disputé devant leurs partisans réunis au Foyer des loisirs.

Les unités spéciales des Jonquiérois en avantage numérique ont été très efficaces en début de rencontre, Philippe-Olivier Riopel marquant coup sur coup sur des jeux de puissance en première et en deuxième période. Le capitaine Jérôme Gravel a lui aussi enfilé l'aiguille à la faveur d'un jeu de puissance en deuxième, si bien que les Élites s'étaient forgé une avance de 3-1 avant que les Trifluviens ne marquent à la faveur d'un 5 contre 3 en fin de deuxième.

En troisième, les Estacades ont réussi à niveler de nouveau la marque. Puis, avec moins de deux minutes à faire, Gabriel Villeneuve a redonné les devants aux Jonquiérois sur un but marqué sans aide. Malheureusement, les Trifluviens ont rebondi et ont réussi à créer l'égalité avec 1mn16 à faire dans la rencontre. La période de prolongation n'a pas permis de trancher le débat, et c'est finalement Raphaël Harvey-Pinard qui a inscrit le but vainqueur des Jonquiérois en fusillade, qui signent ainsi une quatrième victoire consécutive. Le jeune cerbère Olivier Rodrigue a repoussé 27 des 31 lancers dirigés contre lui tandis que son vis-à-vis, Jimmy Lemay, a fait face à 34 tirs.

L'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault, a tracé un bilan positif de cette victoire à l'arraché. «Ce qui est plaisant, c'est que les gars restent calmes et sont allés chercher les deux points», constate-t-il. Le jeu de puissance lui a aussi donné satisfaction. «Nous étions déçus, ces derniers temps, de l'avantage numérique. On a remis l'emphase là-dessus cette semaine et ce soir (hier), ç'a vraiment été satisfaisant, d'autant plus que Trois-Rivières possède le meilleur taux d'efficacité (92%) en désavantage numérique de la ligue. D'aller chercher trois buts en cinq occasions contre eux, c'est vraiment satisfaisant. Le travail d'équipe en général a aussi très positif. C'est notre 4e victoire et c'est vraiment un engagement de tout le monde qui nous permet d'avoir du succès», a résumé le pilote des Élites. Par contre, ses adjoints et lui travailleront sur l'exécution avec la rondelle. Steve Thériault trouve en effet que ses protégés se compliquent un peu trop la vie inutilement. «Trois-Rivières est une équipe tenace, mais on n'a jamais lâché et on est allé chercher la victoire en fusillade», a-t-il conclu.

Mentionnons enfin que Jérôme Gravel (un but) a obtenu la deuxième étoile, tandis que Jean-Simon Bélanger, de retour de son séjour avec les Sags, a récolté trois passes pour mérité la troisième.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer