Deux périodes suffisent aux Élites

Trois buts en 16 minutes, entre la fin... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Trois buts en 16 minutes, entre la fin du deuxième tiers et les derniers moments du troisième vingt, ont donné la victoire aux Élites.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Si les entraîneurs de hockey ont l'habitude de dire qu'un match dure 60 minutes, il arrive qu'une équipe puisse s'en tirer en poussant la machine sur une période de temps plus courte. Les Élites de Jonquière ont vécu l'expérience hier, à l'aréna Conrad-Parent de Sept-Îles, quand ils ont eu raison des Albatros du Collège Notre-Dame par le pointage de 3-2.

Après une première période ordinaire, les Élites ont renversé la vapeur à compter du deuxième engagement. Trois buts en 16 minutes, entre la fin du deuxième tiers et les derniers moments du troisième vingt, leur ont donné la victoire.

«Simon Boudreault-Belzile était devant notre filet et il a réussi de bons arrêts en première période pour garder le pointage à 0-0, a résumé l'entraîneur des Élites, Steve Thériault. Ils ont quand même marqué un but avec trois secondes à jouer en tirant profit d'une mauvaise couverture de notre part.

«Nous avons fait les ajustements nécessaires en deuxième période. Ce n'était qu'une question d'être les premiers sur la rondelle et de travailler plus fort que l'autre équipe. Nous savions comment nous devions jouer contre eux et nous l'avons bien fait dans les deux dernières périodes. En plus d'être les premiers sur la rondelle et de travailler plus fort, nous avons bien complété nos mises en échec.»

Effectivement, le match a pris une autre allure après la première pause. Dominés 10-6 au tableau des lancers après les 20 minutes initiales, les Élites ont eu le dessus par 28-16 au cours des deux dernières périodes.

Ces 28 lancers ont principalement mené à deux buts de Jérémy Fortin. Première étoile du match, ce dernier a aussi préparé le filet de Philippe-Olivier Riopel.

Bantam AA

Le match midget AAA d'hier faisait partie de la fin de semaine de développement de la structure intégrée des Élites. Pour l'occasion, toutes les équipes de développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord ont passé le week-end au même endroit.

Les Espoirs bantam AA du Lac-Saint-Jean, après avoir battu le Saguenay 3-1 samedi, ont subi un revers de 5-2 contre la Côte-Nord, dimanche.

«Quelques joueurs sont demeurés dans l'autobus, a noté l'entraîneur des Espoirs, Marc-André Gagnon. Contre le Saguenay, nous avons disputé deux bonnes périodes. Contre la Côte-Nord, nous avons écopé d'une foule de pénalités et nous n'avons jamais trouvé notre rythme. Après cinq matchs de suite sans défaite, peut-être que nos joueurs pensaient que ce serait facile.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer