Les Élites en mode rétro

Natif de Sept-Îles, Maxime Clements jouera devant parents... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Natif de Sept-Îles, Maxime Clements jouera devant parents et amis en fin de semaine alors que les Élites et les équipes de développement évolueront dans la ville nord-côtière. Le jeune homme était très heureux après trois mois loin de la maison.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les joueurs des Élites de Jonquière profiteront d'une virée à Sept-Îles pour faire un retour dans le passé. Ils enfileront une réplique de leur chandail des premières années dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec des Cascades du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Avant de porter le nom des Élites de Jonquière à compter de 1992-93, la formation régionale a porté les couleurs des Cascades de 87 à 92. Originaire de Baie-Comeau, l'actuel entraîneur-chef, Steve Thériault, avait été retranché à son premier camp à 15 ans en 1992 et, l'année suivante, avait fait partie de la première cohorte des Élites. «On l'a depuis un bout de temps, depuis le camp d'entraînement, mais on ne l'a pas porté encore», confie-t-il.

Leurs adversaires, les Albatros du Collège Notre-Dame, de Rivière-du-Loup, porteront également le chandail de leurs premières années, eux qui ont fait leur entrée dans le circuit provincial en 2005. Cette initiative s'inscrit dans les célébrations de la 40e saison de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

À Sept-Îles

Tous les ans, dans le cadre de la fin de semaine de développement des structures, les Élites tiennent un week-end de festivités sur leur territoire. Après Roberval et leur domicile régulier du Foyer des Loisirs, cette fois, ça se passe à Sept-Îles avec les autres équipes de développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord. «On va en profiter pour faire une première évaluation en vue des équipes U14 et U13 au printemps ainsi que pour des tournois pendant la semaine de relâche en mars pour les U12 et U15», annonce Steve Thériault qui occupe depuis quelques semaines le poste de directeur de la structure intégrée des Élites.

Cette activité se veut également une opération charme pour la formation jonquiéroise afin de changer les mentalités des joueurs de la Côte-Nord. Steve Thériault l'admet sans détour, chaque année, quelques joueurs ne se présentent pas pour les différents camps d'entraînement - et même celui des Élites - et il en fait un défi de renverser la situation.

«D'aller vers eux, on espère que le déclic va se faire et on veut créer un intérêt grandissant. Ça va être bon pour le sentiment d'appartenance. Cette fin de semaine, ça ne peut qu'être positif», estime-t-il, convenant également de l'importance des deux rencontres face aux Albatros alors que les deux clubs luttent pour la première place de la division Reebok.

«On aime se concentrer sur nous, mais sans parler directement de l'adversaire, tout le monde est conscient que deux points nous séparent au classement et qu'on a un match en main. Si on peut performer comme on est en mesure de le faire, on est confiants et ce serait le fun de se retrouver en première place de la division. C'est un beau défi», d'estimer Steve Thériault qui a bon espoir de jouer devant des estrades remplies, dans un aréna d'environ 1500 places.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer