Les Élites blanchis 2-0

Battus par un gardien

Le gardien Maxim Fournier a repoussé toutes les... ((Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais))

Agrandir

Le gardien Maxim Fournier a repoussé toutes les attaques des Élites de Jonquière. Malgré 49 lancers, ces derniers ont baissé pavillon 2-0 devant les Forestiers d'Amos

(Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Élites de Jonquière ont fait connaissance avec Maxim Fournier, dimanche. Le gardien des Forestiers d'Amos a été imperturbable devant un barrage de 49 lancers et il a mené son équipe à une victoire de 2-0.

Les Élites ont tout fait sauf marquer pendant cette rencontre. Après une première période partagée où leurs rivaux ont marqué à deux reprises, ils ont pris d'assaut le territoire des visiteurs à plus d'une occasion. Chaque tentative a cependant connu la même conclusion écrite par Fournier.

«Nous n'avons pas nécessairement commencé le match comme nous aurions aimé le faire, a résumé l'entraîneur des Élites, Steve Thériault. Nous avons écopé de quelques pénalités en fin de première période qui ont mené à leur deuxième but.

«Pour le reste, ce fut l'histoire de leur gardien de but. Honnêtement, je n'ai jamais vu une équipe créer autant d'offensive et ne pas obtenir un but. Leur gardien a bien fait le travail et nous l'avons aussi aidé à bien paraître. Nous aurions dû être un peu plus présents au filet. Nous avons mis la main sur plusieurs retours de lancer, mais nous avons trop souvent tiré sur lui à ces occasions. Je crois que nous avons obtenu entre 25 et 30 chances de marquer. Normalement, avec 49 lancers, tu vas gagner.

«Dans l'ensemble, nous avons encore certains aspects à travailler dans notre jeu défensif, mais je pense que nous méritions de gagner ce match.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer