Jeu blanc de 2-0 contre le Blizzard

Un autre match payant pour les Élites

L'entraîneur Steeve Thériault.... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

L'entraîneur Steeve Thériault.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Élites de Jonquière ont poursuivi leur bon début de saison en savourant une victoire de 2-0 sur le Blizzard du Séminaire Saint-François, dimanche. Ils ont du même coup amassé au moins un point dans un sixième match consécutif.

En battant le Blizzard, les Élites ont aussi donné une conclusion positive à un mois de septembre qui s'annonçait difficile. Six de leurs huit premiers matchs de la saison ont été disputés sur la route.

«Compte tenu du fait que nous n'avons pas joué à domicile souvent, on peut parler d'un bon mois de septembre et d'un bon début de saison», a fait remarquer l'entraîneur Steeve Thériault, après la quatrième victoire de son équipe.

«Nous nous attendions à devoir être patients parce que plusieurs de nos joueurs n'évoluaient pas dans le midget AAA l'an passé. Plusieurs étaient dans le bantam. Ce qui fait que nous progressons plus vite que prévu dans certains aspects, c'est qu'il y a une bonne chimie dans l'équipe. Il y a un bon esprit de groupe et les gars s'assurent de bien faire les petits détails, ce qui nous aide à aller chercher des victoires.»

Compter sur deux bons gardiens peut aussi aider une équipe à connaître du succès. Hier, Simon Boudreault-Belzile a inscrit le jeu blanc à sa fiche après avoir repoussé 23 lancers.

Deuxième étoile de la rencontre, Jean-Simon Bélanger a également joué un rôle important. En plus d'inscrire le premier but de son équipe en première période, il a préparé celui de Rafaël Harvey-Pinard au troisième engagement.

«La présence de bons gardiens fait en sorte que tous les joueurs y croient, a fait remarquer Steeve Thériault. Ils savent qu'ils ont toujours une chance de gagner. Nous avons deux gardiens de but numéro un.

«Contre SSF, nous avons joué un match où nous n'avons pas été très efficaces sans la rondelle, mais notre gardien a su faire les gros arrêts. Il a été en mesure de nous garder dans le match. En plus, les joueurs lui ont donné un bon coup de main en bloquant beaucoup de lancers. Nous devons avoir bloqué 18 ou 19 lancers, ce qui est beaucoup pour un match midget AAA.

«En comparaison avec le début de la saison, nous sommes beaucoup plus calmes. Nous prenons de meilleures décisions avec la rondelle. C'est ce qui nous a aidés à protéger notre avance dans ce match.»

Les Élites joueront leurs deux prochains matchs en recevant les Forestiers d'Amos au Foyer des loisirs, samedi et dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer