Saison terminée

Malgré leurs efforts, les Élites de Jonquière ont... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Malgré leurs efforts, les Élites de Jonquière ont subi l'élimination en s'inclinant 5-3 aux mains des Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

Les Élites de Jonquière ont trimé dur pour éviter l'élimination aux mains des Albatros du Collège Notre-Dame, mais ils se sont inclinés de nouveau par la marque de 5-3 pour ainsi concéder la 2e ronde des séries «Vers la Coupe Dodge» aux Louperivois.

La première période a été particulièrement animée alors que six des huit buts de la rencontre ont été inscrits tandis que les deux autres l'ont été en troisième. Les visiteurs, qui ont été les plus opportunistes, ont été les premiers à marquer, mais les locaux ont répliqué peu après par l'entremise de Jordan Martel qui a enfilé le premier de ses deux buts du match sur un jeu de puissance.

Les choses se sont gâtées par la suite alors que les Albatros ont fait mouche trois fois de suite pour indiquer la sortie au gardien Simon Boudreau-Belzile. Le jeune Olivier Rodrigue a pris la relève avec brio, ne cédant qu'une fois en troisième. Entre-temps, Jean-Simon Bélanger réduisait l'écart à 4-2. Après une deuxième sans but, la troisième a été âprement disputée par les Jonquiérois qui ont bataillé jusqu'à la toute fin, mais en vain.

L'entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault, a indiqué qu'il était fier du caractère de ses joueurs qui ont été en mesure de mettre la première période derrière eux pour redoubler d'ardeur. «Ils se sont battus jusqu'à la fin. Les joueurs étaient conscients que c'était peut-être leur dernier match et on s'était fait la promesse de ne jamais baisser les bras par respect pour l'organisation et les joueurs les uns envers les autres.

«Je suis content de la saison en général. Nous avons eu beaucoup d'adversité, des hauts et des bas, dont une séquence de huit défaites en ligne. Il faut le voir positif parce qu'on apprend à trouver des solutions. Mais ce dont je suis vraiment content et fier, c'est de voir que ces jeunes sont tous de bons individus et une belle équipe à côtoyer au quotidien. Personnellement, c'est pour ça que je n'aurais pas voulu que ça finisse», avoue celui qui aurait été prêt à disputer encore 50 matchs avec eux.

«Pour ce qui est des résultats, on s'est maintenu avec une fiche de .500. On aurait aimé créer une surprise en séries, monter notre jeu et passer la première ronde et Dieu sait ce qu'on aurait pu faire par la suite. Mais Châteauguay nous a donné une bonne adversité et est en finale. J'aurais aimé faire mieux, mais dans l'ensemble, je suis quand même satisfait de ma saison», a-t-il résumé, ajoutant qu'il sera davantage en mesure d'évaluer sa première saison en juin, à la lumière du repêchage.

Enfin, s'il est un joueur dont il est fier, c'est Louis-Philippe Simard qui a été rappelé par les Saguenéens de Chicoutimi. «Je suis vraiment fier de lui parce que je l'avais retranché au camp du midget Espoir et il est allé jouer un an sur la Côte-Nord. Je m'étais trompé, mais au moins, on a pu boucler la boucle ensemble», dit-il, heureux que la détermination du jeune homme ait payé.

Au cours des prochains jours, les dirigeants des Élites feront le point avec chaque joueur. Ces derniers continueront de s'entraîneur quatre fois semaine (sur la glace et en gymnase) jusqu'à la mi-mai. Entre-temps, les entraîneurs prépareront le pré-camp de la fin avril qui sera suivi du camp printanier.

Jstpierre@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer