Face aux meneurs de la Ligue midget AAA

Les Élites s'inclinent 8-5

Les Commandeurs ont marqué huit fois, hier, contre... (Archives)

Agrandir

Les Commandeurs ont marqué huit fois, hier, contre les Élites.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

(Chicoutimi) L'air du Palais des sports n'a pas réussi aux Élites de Jonquière qui se sont inclinés 8-5 face aux meneurs de la Ligue de hockey midget AAA, les Commandeurs de Lévis. Le match s'inscrivait parmi les activités du Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière et malheureusement pour les spectateurs, les Jonquiérois ne se sont pas présentés sous leur meilleur jour.

Pour leur part, les Commandeurs ont poursuivi sur une séquence victorieuse en inscrivant un 5e gain consécutif. Les visiteurs ont frappé dès les premières minutes en marquant sur un jeu de puissance pour ensuite doubler leur avance 9 minutes plus tard. Marc-Antoine Gagné a répliqué moins d'une minute plus tard, mais Louis-Filip Côté, auteur d'un tour du chapeau, inscrivait son 2e du match pour redonner une priorité de deux buts aux Lévisiens et chasser le cerbère Vincent Dubuc qui avait cédé trois fois sur sept tirs. Les Jonquiérois ont même réussi à réduire l'écart à 3-2 sur un but de Keven Grenier. La deuxième fut tout aussi offensive. Les visiteurs ont profité de deux jeux de puissance consécutifs pour marquer aux dépens du gardien Simon Boudreault-Belzile. Jean-Simon Bélanger a répliqué pour les Élites avec un but sans aide, mais les réjouissances furent de courte durée puisque les Commandeurs ont enfilé deux autres buts pour prendre les devants 7-3.

Le pilote des Élites, Steve Thériault, a ramené Dubuc devant le filet et ce dernier a bien fait en ne concédant rien par la suite, le dernier but des Lévisiens ayant été marqué dans un filet désert. Les Élites ont en outre retroussé leurs manches dans le dernier tiers en marquant deux fois par l'entremise de Anthony Boucher et Louis-Philippe Simard (en avantage numérique), mais ce fut trop peu trop tard.

L'entraîneur Steve Thériault a déploré le manque de focus et d'engagement de ses joueurs. «On n'a pas vraiment sorti un gros match au niveau de l'engagement et de la concentration. On l'a vu dès le début du match. On n'était pas comme à l'habitude. Ça faisait un p'tit bout de temps qu'on n'en avait pas joué une plate de même. (...) Quand on joue contre une équipe comme Lévis qui a beaucoup de talent -ils sont premiers au classement autant offensivement que défensivement-, ça prend un engagement à 100% des joueurs. Aujourd'hui (hier), il n'y en a pas beaucoup qui étaient prêts à payer le prix.»

Ce dernier convient que ses troupes ont démontré du caractère en amorçant une remontée en troisième, mais le mal était fait. «Limiter les revirements faisait partie du plan de match et je pense que c'est celui où on en a donné le plus», soupire-t-il.

Les Élites comptent tourner rapidement la page sur ce mauvais match et se concentrer sur leur programme double à Saint-Eustache samedi et dimanche. «On regarde en avant et on va se servir de cette contre-performance pour se remettre sur les rails et en faire du positif», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer