Match à oublier pour les Élites

Steve Thériault.... ((Courtoisie))

Agrandir

Steve Thériault.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Les joueurs des Élites de Jonquière ont débuté leurs vacances des Fêtes un peu trop tôt. Résultat: ils ont encaissé un revers de 6-2 face aux Albatros du Collège Notre-Dame qu'ils avaient pourtant battu la veille.

«On s'est défendus pendant trois périodes», a concédé l'entraîneur-chef Steve Thériault lorsqu'on lui a demandé d'analyser la performance des siens. Plusieurs de ses troupiers ont combattu la grippe lors des derniers jours, mais il ne voulait surtout pas s'en servir pour expliquer cette contre-performance où sa formation a été dominée 35-15 au chapitre des tirs.

«Physiquement, on n'était pas prêts, mais mentalement, c'était encore moins. Les gars savaient que la pause arrivait et on voyait déjà avant le match que c'était difficile de les motiver pour disputer trois bonnes périodes», de raconter Steve Thériault.

Ce dernier identifiait le troisième but des locaux, marqué avec trois secondes à faire au deuxième engagement, comme le point tournant. Par la suite, il a senti que ses protégés avaient perdu espoir. Cet espoir est devenu à peu près nul en début de troisième quand les Albatros ont ajouté un quatrième but. Les Jonquiérois avaient pourtant ouvert la marque en première par l'entremise de Jean-Simon Bélanger. Avec un pointage de 4-1 en fin de troisième, Steve Thériault a décidé d'enlever son gardien Vincent Dubuc lors d'un avantage numérique. La stratégie a fonctionné quand Keven Grenier a réduit l'écart à deux buts, mais les représentants du Bas-Saint-Laurent ont aussitôt fermé les livres avec deux buts rapides.

Malgré tout, les Élites ont bien fait dans le dernier droit avant les Fêtes pour se pointer au 10e rang du classement général de la Ligue de hockey midget AAA, sur 15 équipes. Ils montrent un dossier supérieur à .500 à leurs dix dernières rencontres. «Dernièrement, on a une identité d'équipe de caractère et d'équipe physique qui compétitionne. C'est surtout de ça qu'on est satisfaits, les entraîneurs. C'est de bon augure pour le dernier droit et les séries», de souligner Steve Thériault, qui au retour, voudra aller chercher de la confiance avec une bonne fin de saison.

D'ici là, les joueurs profiteront d'un repos jusqu'au 4 janvier, date du retour à l'entraînement. Ces deux mêmes équipes se retrouveront pour un autre programme double au retour du congé des Fêtes, le 10 et 11 janvier, cette fois au Foyer des Loisirs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer