Les Élites coiffent les Albatros

Les Élites ont marqué deux fois en moins... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Les Élites ont marqué deux fois en moins de dix minutes pour signer une victoire de 3-2 sur les Albatros.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(JONQUIÈRE) Les Élites de Jonquière ont été ralentis par les nombreuses pénalités, mais ont tout de même récolté un deux points bien important, hier, avec une victoire de 3-2 face aux Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup au Foyer des loisirs.

Pour l'entraîneur-chef Steve Thériault, ce manque de discipline se produit trop souvent à son goût. " (Les pénalités) Ça nous a fait perdre le rythme, a-t-il avoué dans son point de presse. Des fois, c'est tiré par les cheveux, mais il faut qu'on fasse preuve de plus de discipline.»

Les Jonquiérois ont démarré en force avec deux buts dans les dix premières minutes. Simon Boily a sonné la charge avec un doublé. Par la suite, les locaux ont commencé à se mettre dans le trouble, écopant de sept pénalités mineures. Les Albatros en ont profité pour inscrire leurs deux buts en avantage numérique. En début de troisième, Jordan Martel a donné une priorité de 3-1 aux siens avec un superbe tir, mais avec moins de cinq minutes à faire, Lantin a rendu la fin de match excitante avec son deuxième en supériorité numérique. Les Élites ont réussi à écouler les dernières minutes, avec leur bon travail défensif devant le gardien Vincent Dubuc qui repoussé 21 rondelles. «On se tient tout le temps entre 17 et 25 tirs. On est contents de ça. Contrairement à vendredi et souvent quand on perd, on donne de grosses chances de marquer, on s'est bien comportés défensivement», a-t-il souligné, ajoutant que son équipe se comportait beaucoup mieux avec l'avance.

«Il faudrait regarder. À date, on a neuf victoires. Sauf un match où je me souviens qu'on est revenus de l'arrière à Châteauguay, les huit autres, je pense qu'on a marqué le premier but», a-t-il précisé.

Avant de s'amener dans la région, il y a quatre ans, Thériault a été l'adjoint pendant deux saisons de l'ancien des Saguenéens, Christian Caron, avec la formation du Bas-Saint-Laurent. Il affrontait donc son ancienne équipe et ses joueurs lui ont fait cadeau de la rondelle du match.

Comme c'est souvent le cas dans le midget AAA, le match d'hier a été très physique avec de nombreuses mêlées après les arrêts de jeu. Dès les premières minutes, l'espoir des Saguenéens Louis-Philippe Simard a servi une solide mise en échec derrière le filet adverse qui a donné le ton. «Je connais la culture à Rivière-du-Loup et je savais que ce serait un match physique. Ils jouent des matchs de série toute l'année. C'était sûr et certain qu'il ne fallait pas être victimes. Il fallait être en mesure d'en donner aussi. Personne n'aime se faire frapper. Ça faisait partie du plan de match, mais pas de là à mettre juste l'emphase là-dessus», de mentionner Steve Thériault.

Les joueurs des Élites profitent maintenant d'un long congé et n'ont pas de matchs à l'horaire avant le 21 novembre. L'entraîneur soulignait qu'avec cette victoire, les deux semaines d'entraînements seraient plus faciles à faire dans la bonne humeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer