Plus de femmes à la chasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pour l'année 2016 au Québec, près de 23... (123RF)

Agrandir

Pour l'année 2016 au Québec, près de 23 % des participants au cours ICAF avaient moins de 18 ans et plus de 28,5 % étaient des femmes.

123RF

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Les activités de chasse continuent à gagner en popularité au Québec. Les nouvelles statistiques de participation aux cours d'initiation à la chasse indiquent en effet un intérêt marqué de la part de la relève pour cette activité de prélèvement qui est toujours en effervescence. Les statistiques démontrent également que les femmes se font de plus en plus présentes dans les cours et sur le terrain.

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) nous informe que les instructeurs ont formé près de 20 000 nouveaux adeptes en 2016 dans l'ensemble des régions du Québec.

La FédéCP indique qu'une augmentation des participants est constatée pour une troisième année consécutive pour les cours d'Initiation à la chasse avec arme à feu (ICAF), la formation qui donne accès au Certificat du chasseur qui vous donne le droit d'acheter des permis et de pratiquer la chasse au Québec.

«Ce nombre de nouveaux initiés illustre une constante augmentation de la relève à la chasse, qui se fait d'ailleurs sentir depuis quelques années déjà. En effet, de 2008 à 2012, le nombre de participants se maintenait autour de 16 000 par année, puis à 18 000 en 2013 et autour de 20 000 depuis 2014», indique la FédéCP par voie de communiqué. On remarque la même tendance au Saguenay-Lac-Saint-Jean alors que le nombre de participants se maintient entre 1500 et 1900. Depuis 2006, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le nombre de femmes inscrites a doublé passant de 322 à plus de 700.

Pour l'année 2016 au Québec, près de 23 % des participants au cours ICAF avaient moins de 18 ans et plus de 28,5 % étaient des femmes. Depuis 2013, on sent que la gent féminine prend de plus en plus goût à cette activité traditionnelle majoritairement pratiquée par les hommes.

L'organisme Sécurité nature de la FédéCP est responsable des cours ICAF au Québec et compte quelques 480 moniteurs et monitrices bénévoles. Ces instructeurs ne sont pas seulement de bons professeurs, mais aussi, pour la plupart des passionnés de chasse et est capable de donner de nombreux exemple de situation de chasse pendant leur cours.

Je suis toujours surpris de constater une augmentation du nombre de participants au cours d'initiation à la chasse. Les personnes intéressées doivent tout de même consacrer une fin de semaine complète pour cette formation. Les futurs adeptes doivent suivre le cours ICAF, mais aussi le cours CCSMAF (cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu) pour avoir le droit de pratiquer la chasse. Il s'agit de deux longs cours de huit heures et les participants doivent avaler une quantité non négligeable d'information pour réussir ensuite un examen théorique.

«Le cours CCSMAF est complémentaire au module obligatoire pour l'obtention du certificat du chasseur avec arme à feu du Québec. La réussite de ce cours permet de faire une demande de permis d'armes à feu (PAF) avec, pour preuve documentaire, le certificat de réussite du CCSMAF ou le certificat du chasseur à l'arme à feu (codé F). Pour le réussir, il faut, d'une part, démontrer une connaissance de la législation concernant la possession, le transport, l'entreposage et l'utilisation sécuritaires des armes à feu et, d'autre part, subir avec succès les examens écrit et pratique en vue de démontrer sa capacité à manier une arme à feu de façon sécuritaire et responsable», indique l'organisme dans sa documentation.

Les personnes désirant suivre les cours requis pour la pratique de la chasse sont invitées à visiter le www.fedecp.com afin de connaître l'horaire des cours et des examens disponibles dans sa région. Réservez tôt afin de vous assurer une disponibilité et ainsi être prêt à temps pour votre saison de chasse! Rappelez-vous que les instructeurs sont des amateurs de chasse et de pêche et qu'il est plus facile de s'inscrire entre les mois de janvier et avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer