Nettoyez vos armes pour l'hiver

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
CHRONIQUE / La saison de chasse à la carabine est terminée pour la majorité des... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / La saison de chasse à la carabine est terminée pour la majorité des chasseurs de la région. Les camps de chasse sont fermés pour l'hiver, les moteurs hors-bord ont reçu leur traitement pour le remisage et les équipements sont bien rangés pour cette longue période de dormance.

Il y a un aspect cependant qu'il ne faut pas négliger et c'est l'entretien de votre arme à feu. Mon collègue et partenaire de chasse, le spécialiste des armes Jeannot Ruel du magazine Sentier Chasse Pêche le rappelle régulièrement aux chasseurs; un entretien de base peut suffire avant le remisage de l'arme pour une longue période.

Plusieurs chasseurs, dont je fais partie malheureusement, négligent de nettoyer leur arme. Pourtant, il suffit de quelques minutes pour son entretien afin d'éviter la corrosion générée par l'humidité. Nos armes ont une valeur importante tant monétaire que sentimentale. Elles ont parfois plusieurs histoires de chasse à raconter.

Les pièces métalliques et la crosse en bois méritent qu'on les soigne avec un minimum d'attention. Il n'est pas nécessaire de démonter votre arme pour la protéger pour l'hiver. Vous trouverez sur YouTube une petite vidéo intitulée: «entretien de base pour arme à feu, sentier chasse et pêche, Jeannot Ruel». Il s'agit d'un entretien minimal pour les chasseurs qui tirent cinq ou six coups de feu dans une saison de chasse, pour l'ajustement et la récolte de la bête. Les amateurs de tir doivent y consacrer un peu plus d'attention.

Si vous n'avez pas la patience ou le temps de vous en occuper, les boutiques de chasse et pêche spécialisées dans la vente d'arme à feu se feront un plaisir d'en faire l'entretien pour un coût minimum. Un bon entretien peut faire la différence lors d'un coup de feu rapide à l'automne au moment de charger l'arme. Au prix que coûte une arme à feu, ça vaut la peine de les laissés en bon état à vos héritiers...

Au bout de la ligne

Encan des saumoniers

La Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec (FGRSQ) a lancé son encan annuel qu'on peut trouver sur Saumonquebec.com. L'organisme profite des revenus de cet encan pour soutenir ses membres dans la réalisation de projets fauniques et de développement socio-économique dans une perspective de développement durable. Il y a des forfaits de pêche au saumon sur les différentes rivières et divers objets comme des billets de hockey du Canadien. Faites votre offre et restez à l'affût, des prix seront ajoutés tout au long de l'encan qui se termine le 4 décembre.

Souper-bénéfice d'Héritage faune

La fondation officielle de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) Héritage faune tiendra son souper-bénéfice au profit de la relève dans le milieu de la chasse et de la pêche le vendredi 18 novembre sous la présidence d'honneur de Richard Garneau, président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu. Ça fait drôle de constater que les chasseurs et pêcheurs s'unissent à une entreprise d'exploitation forestière.

Les temps changent, car ces deux entités n'ont pas toujours été de bons amis par le passé. Lors de cette soirée, les fonds recueillis permettent à la fondation d'offrir plusieurs programmes de subventions tels que les bourses «Relève». Celles-ci sont distribuées en totalité aux associations de chasse et de pêche qui oeuvrent principalement auprès des jeunes afin de les initier à ce domaine d'activité. En 2015, près de 82 000$ ont été amassés.

«La forêt boréale est une ressource précieuse pour nous tous. Chez Résolu, nous savons que nous avons un rôle important à jouer dans la protection des habitats naturels. C'est pourquoi la gestion responsable de l'environnement est à la fois une obligation éthique et un impératif commercial», a déclaré Richard Garneau, président d'honneur.Je me réjouis de lire les mots gestion responsable de l'environnement et obligation éthique dans la même phrase de la plume d'un exploitant forestier. Il n'y a pas si longtemps l'expression «habitat faunique» ne faisait pas partie du vocabulaire des forestiers. Les temps changent. L'événement aura lieu à l'Hôtel Plaza, à Québec. Les personnes intéressées à se procurer un billet au coût de 160$ (avec reçu officiel de don de 80$) peuvent communiquer au 1888 LA FAUNE (523-2863) ou sur le site Internet www.jedonneenligne.org/heritagefaune.

Condamnation de 26 braconniers

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a rendu publique la liste des 26 braconniers reconnus coupables de 45 chefs d'accusation et condamnés à payer des amendes totalisant plus de 57 000$ pour différentes infractions à la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune et à la Loi sur les pêches commises dans la région de la Côte-Nord.

L'opération Osmo s'est déroulée le 21 mars 2012 après une année d'enquête, à la suite de plusieurs signalements reçus de citoyens. Le démantèlement de ce réseau de braconnage, qui impliquait plusieurs individus, a nécessité la participation de 34 agents de protection de la faune en provenance des régions de la Côte-Nord, de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches et du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les activités illégales portaient presque exclusivement sur la vente d'éperlans arc-en-ciel, soit plus de 7500 éperlans vendus illégalement par les suspects. La plus importante condamnation est celle de Michel Tremblay de Porneuf-sur-Mer avec une amende de 8070$ pour surplus de possessions et ventes d'éperlans à deux reprises.

Chasse du cerf de virginie

C'est la dernière journée aujourd'hui pour la très courte et expérimentale chasse au cerf de Virginie dans la zone 28 qui regroupe l'ensemble des territoires de chasse du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les adeptes pouvaient chasser le chevreuil avec bois (7 cm ou plus) à l'arc et à l'arbalète du 29 octobre au 3 novembre 2016 et chasser le chevreuil avec bois avec une arme à chargement par la bouche du 4 au 6 novembre. J'ai hâte de voir si les chasseurs ont pu récolter du chevreuil dans notre région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer