Les meilleurs tournages en 20 ans

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les films de chasse à l'orignal de Daniel... (Photo courtoisie)

Agrandir

Les films de chasse à l'orignal de Daniel Gilbert comportent des images impressionnantes.

Photo courtoisie

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / La Tournée de films chasse et pêche présentera encore sa finale provinciale le jeudi 14 avril à l'aréna de l'UQAC, et selon le réalisateur de ces soirées, le Jonquiérois Daniel Gilbert, il s'agit des meilleurs tournages réalisés en 20 ans.

«Il y a un chasseur dans nos films cette année, qui fait un grand chelem (récolte des quatre grands gibiers du Québec, à l'arc traditionnel). Il a chassé avec un arc en bois, sans aucune mire et aucune poulie, une arme confectionnée par l'artisan Pierre Tremblay des Arcs Traditionnels Valin à Saguenay. Ce chasseur traditionnel se nomme Jason Tremblay-Morneau. Il vit aux Escoumins, et il a réussi à déjouer un ours noir à moins de 10 pieds (3m) avec son arc; il a fait venir un orignal à moins de quatre pieds (1m) et l'a refait venir sur le "call" pour ensuite le prélever avec une flèche parfaite; il a ensuite récolté un chevreuil de huit pointes avec un tir parfait et pour finir il a réussi à récolter un caribou mâle. C'est un exploit vraiment unique, qui a été capté par nos caméras à des distances très proches avec des qualités d'image exceptionnelle», assure Daniel Gilbert, ancien propriétaire de la pourvoirie Poulin de Courval sur les monts Valin, qui considère cette chasse filmée à la caméra comme un exploit vraiment unique.

En plus du film sur le grand chelem à l'arc traditionnel, Daniel Gilbert porte aussi à l'écran sa chasse à l'orignal de l'automne dernier. «J'ai récolté un mâle de 50 pouces (1,27m), mon guide Jason confronte un orignal avec un panache de plus de 50 pouces aussi, il réussit à l'approcher et le confronter, et il le touche avec sa palette pour le faire déguerpir, une scène de jamais vue pendant les films», raconte le producteur de films de chasse et pêche.

Dans les films au programme, les amateurs pourront voir aussi des scènes spectaculaires dans plus de 14 destinations. Au menu, il y aura du grizzly d'Alaska, de l'ours noir à l'arc, de la pêche au doré, de la chasse au cerf mulet en Alberta, de la chasse au Wapiti en Colombie-Britannique, et du chevreuil de l'Ouest canadien.

Dans la deuxième partie de la soirée, les amateurs pourront admirer des aventures de pêche à la truite trophée et des ouananiches à la mouche sur la rivière Fraser au Labrador en plus de trois chasses à l'orignal à la carabine.

Parmi les gens présents lors de cette finale organisée en collaboration avec l'Association chasse pêche de Chicoutimi et la ZEC Onatchiway, les promoteurs feront tirer deux embarcations Princecraft avec moteur et remorque. «Ce sera encore un moment de grande émotion pour les amateurs de chasse et pêche de la région», assure Daniel Gilbert.

Un grand chelem impressionnant

L'exploit du grand chelem de Jason Tremblay-Morneau ne tient pas seulement au fait d'avoir récolté les quatre grands gibiers du Québec dans une même saison de chasse, mais c'est qu'il a ajouté comme difficultés de le faire avec un arc traditionnel à tir instinctif, d'être suivi par un preneur d'image pendant qu'il traquait le gibier, de récolter seulement des mâles adultes, et de faire tout ça sur le territoire libre de la forêt québécoise.

Son arc de type «recurve» a été fabriqué sur mesure par les mains de l'artisan passionné Pierre Tremblay, à partir de bois de noyer et de chêne rouge. C'est également Pierre Tremblay qui a confectionné ses flèches.

La récolte de l'ours noir que les gens pourront voir dans le film de chasse a été faite au printemps sur un territoire de chasse de La Baie, aménagé par les élèves du Centre de formation professionnelle du Fjord, où il a lui-même fait ses études.

L'orignal a été récolté sur la ZEC Nordique lac Marcel des Escoumins avec des appels et un peu de «rattling» en cassant des branches. Le chevreuil a été chassé au Nouveau-Brunswick sur le territoire de chasse d'un ami. Pour cette chasse, Jason Tremblay-Morneau a capté lui-même les images avec des caméras installées sur le mirador. 

C'est après avoir constaté ces trois succès de chasse que Daniel Gilbert et Normand Byrns, propriétaires et animateurs de la Tournée de films chasse et pêche, ont proposé au chasseur en quête d'un grand chelem de l'accompagner à la Pourvoirie Mirage pour un séjour de chasse au caribou, une aventure qui s'est terminée non sans difficulté.

Au bout de la ligne

• L'alliance des piégeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean vous invite à participer à leur brunch annuel qui aura lieu le dimanche 8 mai à 9h à la salle des Chevaliers de Colomb d'Arvida. Une occasion de connaître ce regroupement de chasseurs et piégeurs et peut-être gagner un des prix de présence. Pour information: Donald Perron au 418-695-3772.

• La Corporation de gestion de la rivière Saint-Jean-Saguenay vous invite à la 21e édition de son souper-bénéfice qui se tiendra le samedi 30 avril à 18h au chalet de la station de ski du Mont-Édouard à L'Anse-Saint-Jean. L'événement se déroule sous la présidence d'honneur du préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, et sous la coprésidence d'Ève-Marie Lortie, animatrice. Ce souper-bénéfice, sous la supervision du chef cuisinier Jean Soulard, permettra d'amasser les fonds pour assurer le développement de la pêche sportive ainsi que la protection de la rivière, du saumon et de la truite de mer, qui est la mission première de la corporation. Les billets au coût de 70 $ sont disponibles auprès de la corporation au (418) 272-2199.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer