Patrick Roy quitte l'Avalanche

Patrick Roy a quitté ses fonctions d'entraîneur-chef et... (Photo NHLI via Getty Images)

Agrandir

Patrick Roy a quitté ses fonctions d'entraîneur-chef et de vice-président des opérations hockey de l'Avalanche du Colorado, jeudi.

Photo NHLI via Getty Images

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Denver

Patrick Roy a quitté ses fonctions d'entraîneur-chef et de vice-président des opérations hockey de l'Avalanche du Colorado, jeudi.

Roy était en poste depuis mai 2013. Il a annoncé sa décision par communiqué.

« Depuis trois ans, j'ai rempli mes fonctions avec énergie, passion et détermination, écrit-il. Au fil de l'été, j'ai longuement réfléchi à des façons d'améliorer l'équipe, de lui donner la profondeur requise et de l'amener à un autre niveau.

«Pour y arriver, la vision de l'entraîneur et v.-p. des opérations hockey doit s'aligner parfaitement avec celle de l'organisation. Il doit aussi avoir son mot à dire dans les décisions qui affectent la performance de l'équipe. Ce n'est pas le cas en ce moment.

«Je fais part de ma décision de quitter l'organisation de l'Avalanche du Colorado, bien que cela m'attriste. J'ai mûrement songé à cette décision au cours des dernières semaines, et j'en suis venu à être pleinement serein face à celle-ci.

«Je suis reconnaissant envers l'Avalanche, avec qui je reste en bons termes, pour m'avoir placé en charge de cette grande équipe. Je remercie tous les joueurs qu'il m'a été donné de diriger et je remercie aussi les partisans, pour leur soutien constant et inconditionnel.

«Je resterai toujours loyal envers l'Avalanche, avec qui j'ai disputé 478 matches, incluant deux conquêtes de la coupe Stanley, et pour qui j'ai dirigé 253 matches.»

Intronisé au Panthéon du hockey en 2006, l'ancienne vedette du Canadien de Montréal a soulevé la coupe avec le Colorado en 1996 et 2001, ajoutant à ses triomphes de 1986 et 1993 avec le Tricolore.

Trois fois récipiendaire du trophée Vézina pour son brio devant le filet (1989, 1990 et 1992), il a aussi mérité en 2014 le Jack Adams, remis à l'entraîneur par excellence dans la LNH.

L'Avalanche a atteint les séries en 2014, mais le club a perdu dès le premier tour face au Wild. La formation des Rocheuses a raté le bal printanier lors des deux saisons suivantes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer