Tournoi de la Chambre de commerce de Saguenay

Le tournoi de retour en version améliorée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les entreprises ont embarqué pleinement dans le Tournoi de hockey de la Chambre de commerce du Saguenay, dont la quatrième édition a été organisée à la dernière minute.

«On a fait notre sortie tard, le 15 septembre. Dans le fond, on avait seulement un mois pour monter le tableau. On a même trois équipes qui sont en attente. On a décidé d'arrêter à 32 pour que le tableau soit idéal», mentionne le nouveau promoteur, Martin Tremblay, de l'entreprise régionale Événements 2 M. Le tournoi amical a pris son envol avec la présentation des quatre premiers matchs, sur un total de 61, qui seront disputés sur les deux glaces de l'aréna Jean-Claude-Tremblay.

L'an dernier, la formule avait essuyé plusieurs critiques, notamment le fait que chaque équipe disputait un seul match avant de faire face à l'élimination. Plusieurs changements ont été orchestrés pour cette quatrième édition où chaque formation est assurée de disputer un minimum de trois rencontres. Les profits dégagés seront encore versés à l'organisme Solidarité Québec-Viêt Nam. «On a fait beaucoup de travail pour rappeler tous les capitaines d'équipes et leur expliquer tous les changements, avec les trois matchs assurés et le coût d'inscription à la baisse. On a mis l'emphase là-dessus pour que ceux qui étaient mécontents l'an dernier viennent au moins réessayer. Normalement, on devrait être en mesure de livrer la marchandise», annonce Martin Tremblay qui a développé une expertise dans l'organisation de tournois de hockey au cours des dernières années, avec notamment le tournoi des Chevaliers à la fin de la période estivale.

«Une fois qu'on pèse sur ''on'' et que la machine décolle, ça roule assez rondement», assure l'organisateur qui peut compter sur la présence du groupe de bénévoles baieriverains d'André Boudreault qui ont eux-mêmes offert leurs services.

«Quand tu reçois une telle offre, tu n'as pas vraiment le choix de dire oui», de convenir Martin Tremblay, lors d'une entrevue téléphonique quelques minutes avant la mise en jeu protocolaire.

Pour former une équipe, une entreprise doit aligner pour chaque match un minimum de six joueurs sur la liste de paie. «Je dirais qu'un bon 60% des équipes se remplissent avec uniquement des employés d'une même entreprise», confirme Martin Tremblay, ajoutant qu'une salle était réservée afin de faciliter le réseautage, le but principal du tournoi.

Selon les résultats des deux premiers matchs, les équipes seront divisées en trois classes. Les finales sont prévues à compter de 15h dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer