Keven Bouchard, Antoine Girard et Jordan Martel

Un trio de Bleuets avec le Drakkar

Keven Bouchard... (courtoisie, Denis Thibault)

Agrandir

Keven Bouchard

courtoisie, Denis Thibault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Drakkar compte sur un trio de joueurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean cette saison avec le vétéran gardien Keven Bouchard et les deux attaquants recrues Antoine Girard et Jordan Martel.

Pour l'un, après deux saisons et demie avec les Foreurs de Val-d'Or, Keven Bouchard a été acquis au dernier repêchage contre un choix de deuxième ronde en 2017. Âgé de 19 ans, il partage le filet avec le gardien de première année Evgeny Kiselev. «Dans la situation actuelle, c'est un peu difficile de dire qu'il y a un numéro un et l'autre ne l'est pas. La mentalité qu'on a cette année c'est ''tu gagnes, tu es là''. C'est un peu différent», explique l'entraîneur-chef Marco Pietroniro qui avait côtoyé Keven Bouchard alors qu'il était adjoint à Val-d'Or.

«Je veux avoir une compétition interne, lance Marco Pietroniro. C'est sûr qu'il y a une recrue et que Keven est un vétéran. Par défaut, c'est sûr que ça peut être vu que c'est lui le numéro un, mais ce n'est pas l'attitude que nous avons. C'est une compétition et on veut que les gars performent.»

Le cerbère originaire de Métabetchouan a savouré la victoire à deux de ses trois derniers départs et montre un dossier global de 2-4 avec une moyenne de 3,72 et un pourcentage d'arrêt de .884. «C'est quelqu'un qui a un niveau de compétition très élevé. C'est quelque chose qu'il ne perdra jamais. Pour le reste, on veut qu'il s'amuse en jouant au hockey. C'est un gars qui prend les choses assez sérieusement, et à la fin, il est capable de se séparer des autres avec ça», souligne Pietroniro, heureux de son rendement des dernières semaines.

Choix de 6e et 8e rondes respectivement au dernier repêchage, Antoine Girard et Jordan Martel étaient éligibles à un retour avec les Élites de Jonquière, mais ont gagné leur poste lors du dernier camp d'entraînement, estime l'entraîneur-chef. «Ils ont été sélectionnés parce qu'ils avaient un certain talent les deux. Par contre, ils nous ont forcé la main pour les confirmer», d'insister Marco Pietroniro qui ne considère par les deux Bleuets comme des surprises.

Dans son évaluation, Antoine Girard est plus apte à remplir un rôle défensif et occupe déjà des responsabilités importantes, étant notamment utilisé en désavantage numérique. «C'est un combatif et un travaillant. Je ne pense pas que j'ai besoin de le mentionner. C'est un gars acharné à l'ouvrage», vante-t-il à propos de l'attaquant de 17 ans qui montre une récolte de trois points en 11 rencontres.

Pour sa part, Jordan Martel a déjà cassé la glace à son troisième match en carrière, son seul point jusqu'ici en huit rencontres. «Il a toujours aimé ça contrôler la rondelle. Avec nous, il pourrait lancer un petit peu plus, mais tu peux voir que son flair est là», annonce Marco Pietroniro.

En bref

• Dans le cadre de la fin de semaine des rivalités, les Saguenéens ont rendez-vous deux fois avec le Drakkar de Baie-Comeau. Le premier match sera disputé sur la Côte-Nord ce soir et le second dimanche, au centre Georges-Vézina. «C'est un club contre qui on lutte au classement. C'est une rivalité naturelle. C'est surtout un club qu'on va jouer dix fois. On ne peut pas se permettre de ne pas bien débuter ça et de donner le tempo à cette série», d'estimer l'entraîneur-chef Yanick Jean...

• Le pilote des Bleus est demeuré calme pendant la tempête, il le demeure tout autant maintenant que le soleil est de retour dans l'entourage de sa formation. «On a une jeune équipe. Il faut que les entraîneurs et le personnel hockey soient les leaders. Si on a des fluctuations d'émotions, on ne dirige pas bien et on ne donne pas un bon exemple à notre équipe. Ceci étant dit, ça prend de l'émotion pour faire ce travail», rappelle-t-il, notant une très bonne semaine à l'entraînement de son équipe qui vogue sur une série de quatre victoires consécutives. «On va voir comment ça va se transposer dans la fin de semaine, mais j'aime beaucoup l'état mental de notre équipe. Je n'ai pas vu un groupe au-dessus de ses affaires», de souligner Yanick Jean...

• L'alignement des Sags sera quelque peu différent de celui de dimanche dernier à Rimouski. Premièrement, Jean-Simon Bélanger a été retourné aux Élites de Jonquière dans le midget AAA, ce qui permettra à Nicholas Cardone de réintégrer l'alignement. Les entraîneurs, qui utiliseront encore une fois six défenseurs, devront en laisser un de côté...

• Parlant de défenseurs, Julien Carignan purgera le dernier de sept matchs de suspension ce soir. Il avait reçu cette sanction pour une mise en échec à la tête de Julien Gauthier à Val-d'Or. Il sera donc disponible pour un retour dimanche. La situation a passablement changé depuis avec l'arrivée du vétéran Garrett Johnston et l'essai fructueux de l'attaquant Louis-Philippe Simard... Dave Ainsley

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer