Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste

Kasandra Bradette sélectionnée

Kasandra Bradette fait partie de l'équipe canadienne féminine... (ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Kasandra Bradette fait partie de l'équipe canadienne féminine de patinage de vitesse courte piste qui prendra part aux étapes de la Coupe du monde de Montréal et de Toronto.

ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

La Félicinoise Kasandra Bradette fait partie de l'équipe canadienne féminine de patinage de vitesse courte piste qui prendra part aux deux premières étapes de la Coupe du monde à Montréal, du 30 octobre au 1er novembre, puis à Toronto, du 6 au 8 novembre.

Patinage de vitesse Canada a dévoilé, hier, la composition des équipes canadiennes masculines et féminines. Kasandra Bradette se joindra donc aux deux autres «Bleuettes», Marianne Saint-Gelais (Saint-Félicien) et Valérie Maltais (La Baie), ainsi qu'à la Sherbrookoise Kim Boutin, lesquelles avaient assuré leur place en en prenant les trois premiers rangs lors des sélections. Audrey Phaneuf, de Boucherville, et Jamie MacDonald (Colombie-Britannique) complètent la délégation féminine.

Pour Kasandra Bradette, qui a terminé 5e au classement final des sélections, sa nomination au sein de l'équipe n'était pas vraiment une surprise, mais plus une autre belle source de motivation à l'aube de la nouvelle saison. «J'ai eu un été très difficile, la saison ayant commencé une semaine après le Championnat du monde. Pour faire une histoire courte, je suis un peu retombée dans un état de fatigue anormal et mon mal de dos est revenu», explique la Félicinoise par l'entremise de Facebook

«Les mois de juillet et d'août ont été pénibles. Pendant cette période, j'ai dû travailler en qualité et accepter encore une fois qu'à certains moments, je doive travailler différemment des autres, selon un plan d'entraînement conçu pour moi. À l'aube des essais, c'était stressant parce que je ne savais pas ce que je pouvais donner. Même si je ne me sentais pas à 100%, j'ai fait mes courses autrement et je suis vraiment contente parce que je suis sortie de ma zone de confort», ajoute celle qui, au début du processus, n'avait pas totalement confiance en ses moyens.

Pour ce qui est de ses objectifs à sa deuxième saison sur le circuit mondial, Kasandra Bradette lorgne un top-5 au 500 m et un top-8 au 1000 m. Des objectifs qui lui semblent réalistes d'après ce qu'elle a vu la saison dernière. «Ce ne sera pas facile, mais ça prend de bons objectifs pour se motiver à avoir mal à l'entraînement. Ça aide à se pousser!», conclut celle qui avait été la meilleure Canadienne au Championnat du monde avec une 7e position.

Quant à la délégation masculine, Charle Cournoyer de Boucherville, François Hamelin de Sainte-Julie, Patrick Duffy d'Oakville et Sasha Alexander Fathoullin d'Alberta se joindront à Charles Hamelin de Sainte-Julie et Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau, qui avaient déjà assuré leur place lors des sélections.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer