Une fête gâchée par une attaque amorphe

Les joueurs des Voyageurs n'ont pas réussi à... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les joueurs des Voyageurs n'ont pas réussi à faire lever la foule nombreuse avec leurs bâtons hier face aux Bisons qui ont signé leur première victoire de la série.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les amateurs de baseball se sont présentés en grand nombre hier soir au stade Richard-Desmeules, mais les bâtons des Voyageurs sont restés sagement à la maison. Avec seulement trois coups sûrs, les Jonquiérois ont encaissé un premier revers en séries, 4-0 contre les Bisons de Saint-Eustache, devant une salle comble de 1936 spectateurs qui ont déchanté bien rapidement à partir de la cinquième manche.

«On n'avait pas de plan une fois au marbre. On ne s'est pas servi de ce qu'on voulait faire», a convenu l'entraîneur-chef Robert Fatal qui parlait ouvertement du pire match éliminatoire de sa troupe.

«On avait l'air de 18 jeunes qui allaient à La Ronde pour prendre des photos», a-t-il lancé en fin de point de presse.

Tout était pourtant en place pour une soirée mémorable pour le baseball régional. Les Voyageurs pouvaient accéder pour une première fois à la demi-finale de la Ligue de baseball élite du Québec, depuis sa création à la suite d'une fusion en 1995. C'était bien parti alors que le partant Vincent Knerr a retiré les 10 premiers frappeurs à lui faire face avant de donner un but sur balles sans dommage en quatrième manche. Le problème, c'est que les locaux n'ont vraiment pas fait mieux au bâton. Même s'ils ont mis des coureurs sur les sentiers lors des quatre premières manches, ils ont été refroidis par le partant Sam Bélisle qui a oeuvré pendant toute la rencontre. Avec un seul retrait et un coureur au troisième coussin en début de cinquième, Steven Adam a voulu tourner le double jeu sur un roulant au premier, mais son relais au marbre était imprécis, ce qui a permis aux Bisons d'ouvrir la marque.

«J'avais bien spécifié aux gars de ne pas tenter de jouer les héros. On a essayé de faire un jeu de la semaine et ça s'est reviré contre nous. Après, on dirait que ça nous a donné un choc de tirer de l'arrière. Je sentais les bâtons crispés. Je ne veux pas leur donner de raisons, mais je sentais qu'on n'était pas très à l'aise même dans nos élans. Déjà qu'on traverse une mauvaise passe, c'est sûr que la qualité des lanceurs augmente, mais on n'est pas capables de coller 2-3 coups sûrs», a exprimé Fatal.

En sixième, les visiteurs ont ensuite ajouté trois points à une avance qui semblait déjà solide à un seul point. Pourtant, une seule balle a quitté l'avant-champ. «Je vais commencer à l'envers, en disant merci à tous les spectateurs qui sont venus pour nous encourager. Ça faisait chaud au coeur de voir ça», a confié Robert Fatal au tout début de son point de presse.

«On aurait perdu 4-3 à la toute fin ou 2-1, j'aurais été aussi déçu. S'il y a une chose que je ne voulais pas, c'était de perdre ce soir. Vince Knerr nous a sorti une performance incroyable avec deux jours et demi de repos. C'est magique ce qu'il arrive à faire, a-t-il laissé tomber. Ce n'est pas d'avoir perdu qui me fait chier, c'est d'avoir perdu devant tout le monde à la maison, devant cette foule.»

Au lieu de penser à la demi-finale et un très probable affrontement contre les Aigles de Trois-Rivières, champions de la saison régulière, les joueurs des Voyageurs devront maintenant retourner à Saint-Eustache pour le cinquième match vendredi soir. L'avantage de 3-1 de sa formation ne réussissait pas à consoler l'entraîneur jonquiérois.

«Demain, je vais être encore déçu, je te le confirme, a-t-il lancé en réponse à la question sur le portrait global de la série.

«Ils n'ont pas terminé la saison régulière au deuxième rang pour rien. On leur en a donné une, mais il ne faut pas trop en laisser passer, a-t-il rappelé. Personne n'avait prédit qu'on serait en avance 3-0, sauf qu'on l'avait et il fallait fermer la série.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer