Au mont-Bélu

Cycles Devinci reçoit ses athlètes

Tahnée Seagrave évolue dans un monde (la descente)... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Tahnée Seagrave évolue dans un monde (la descente) où les hommes sont plus nombreux que les femmes. Encore hier, au Mont-Bélu, la disparité était évidente.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

L'événement est devenu une tradition, quelques jours avant la cinquième manche de la Coupe du monde au Mont Sainte-Anne. Cycles Devinci a accueilli, hier, les membres de l'équipe de descente Devinci Global Racing et d'autres cyclistes qui roulent sur ses vélos sur la scène internationale. Pendant quelques heures, ils ont découvert, ou redécouvert, les pistes du Mont-Bélu, aux côtés d'autres passionnés de ce sport qui avaient accepté l'invitation de l'entreprise saguenéenne.

Pour certains, c'était l'occasion de rouler en compagnie de l'élite du vélo de montagne. Pour d'autres, c'était la chance d'échanger avec les mécaniciens

L'équipe de descente Devinci Global Racing est composée de Steve Smith, Mark Wallace et Dean Lucas, cette année. Le troisième, un Australien de 20 ans, est le plus jeune du groupe et il vient de signer une troisième place inattendue lors d'une étape de la Coupe du monde.

«J'ai fait un bond important, a raconté Lucas, quelques minutes avant de sauter sur son vélo. Mon meilleur résultat avant cette compétition avait été une 18e place. Je ne m'attendais pas à cette troisième place. Ce fut un beau changement et j'en étais très heureux. Ce résultat ne me placera pas de pression supplémentaire sur les épaules. Au contraire, il me rendra la vie plus facile puisque j'ai prouvé ce que je peux faire.

«Mon but était de terminer parmi les 20 premiers pour l'ensemble de la saison. Je suis présentement en 15e place avec trois étapes à faire. Je pense bien pouvoir atteindre mon objectif puisque je suis à l'aise sur les trois dernières pistes de la saison. Si je peux ajouter un Top 10 au championnat mondial, ce sera parfait.»

Cycles Devinci a également accueilli en terre saguenéenne les membres de FMD Racing, lundi. Cette équipe roule aussi sur ses vélos. Pour une, la Britannique Tahnée Seagrave connaît une excellente saison.

«J'ai connu des hauts et des bas depuis le début de la saison, mais mes résultats ont principalement été positifs, a indiqué Seagrave. Je tire du positif de chaque course. J'ai participé à quatre étapes de la Coupe du monde, à quelques courses nationales, à d'autres compétitions, mais j'ai perdu le compte. Mes meilleurs résultats ont été deux secondes positions à la Coupe du monde.»

Tahnée Seagrave évolue dans un monde (la descente) où les hommes sont plus nombreux que les femmes. Encore hier, au Mont-Bélu, la disparité était évidente. Malgré cela, elle s'y sent très à l'aise.

«C'est un bon défi, a-t-elle signalé à ce sujet. Les gars vont souvent se regrouper pour s'entraîner ensemble. Nous essayons de le faire aussi. Chaque fois que je vois une fille en compétition, c'est très bien.

«J'ai fait connaissance avec le sport quand je suis déménagé à Morzine, en France. Là-bas, c'était simplement le sport à pratiquer pendant l'été. Il y a un grand nombre de pistes et les gens s'y rendent spécialement pour le vélo de montagne. Avant ce sport, j'ai fait de la gymnastique et du patinage artistique. J'imagine que la poussée d'adrénaline de ces sports n'était plus suffisante pour moi et j'ai changé pour la descente.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer